Nice 1 - 2 Lorient

Le samedi 22 mars 2008 à 22h03 par Chawax

Nice 1 - 2 Lorient

Enfin ! Lorient n’avait pas gagné à l’extérieur depuis son déplacement au Parc des Princes en août dernier, ils ramènent une victoire inattendue de Nice. Une victoire méritée qui récompense une grosse prestation lorientaise transformée en victoire par des buts de Vahirua en première mi-temps et Saïfi en deuxième mi-temps, alors que Baky Koné avait égalisé en début de deuxième mi-temps. Avec 42 points, les lorientais ont sans nul doute assuré le maintien alors qu’il reste 8 journées à jouer ! Une soirée magnifique !

L’analyse du match

Les supporters lorientais n’étaient pas très optimistes avant le déplacement à Nice ... Déjà peu en verve dans le jeu et confrontés à des difficultés offensives récurrentes depuis plusieurs matchs (même s’il ya avait eu du mieux contre Auxerre), les lorientais sortaient en plus d’une piteuse élimination en Coupe de France au Moustoir contre Metz à l’issue d’une prestation particulièrement décevante. Et le Stade du Ray, imprenable pendant un an avant que Marseille ne s’y impose il y a quelques semaines, n’est pas le meilleur endroit pour remettre la machine en route ... D’autant plus que les lorientais ne s’y sont jamais imposé en 5 rencontres et reste sur une lourde défaite 3-0 la saison dernière. Bref, pas de raisons objectives d’être optimistes avant le voyage sur les bords de la Méditerrannée ...

Du coup l’excellente entame de match des lorientais surprend tout le monde ! Très à l’aise techniquement, mobiles, vifs, bien concentrés, les Merlus prennent rapidement le match en main. Et après que Jallet (5e), Saïfi (7e) puis Vahirua (9e) se soient montrés dangereux devant les buts de Lloris, les lorientais ouvrent le score sur une action d’école : Jouffre rentre dans l’axe et libère le couloir gauche pour Morel qui déborde et adresse un centre parfait au point de pénalty pour Vahirua. La tahitien reprend sans contrôle de l’extérieur du pied droit et bat Lloris (10e, 0-1). Un but somptueux dans sa conception et dans sa finition qui récompense l’excellente entame de match lorientaise. On s’attend à une réaction niçoise, mais les lorientais parfaitement organisés anihilent les moindres tentatives des nissards. A tel point qu’il faut attendre l’approche de la demie-heure pour voir Audard intervenir sur une frappe lointaine cadrée de Balmont (26e). Une escarmouche à laquelle les lorientais répondent tout de suite par une magnifique frappe enroulée de Vahirua suite à une récupération de Hautcoeur, mais la frappe de l’attaquant lorientais rate de peu la lucarne de Lloris (28e). Incapables de s’approcher des buts de Audard, les niçois ne sont dangereux que sur des frappes lointaines comme cette tentative de Balmont claquée en corner par Audard (30e). Sur le corner, Bamogo place sa tête mais manque le cadre dans une défense lorientaise pas très attentive sur l’action (31e). En fait la défense lorientaise ne sera mise hors de position qu’à une seule reprise : Ederson s’appuie en une-deux sur Bamogo pour rentrer dans la surface côté gauche mais Laslandes est trop court sur son centre tendu (42e). Des lorientais qui continuent à bénéficier de contres malheureusement mal exploitées, comme sur cette tentative lointaine de Saïfi au-dessus alors que la solution Jouffre côté gauche était sans doute meilleure (44e). Des occasions gâchées que les lorientais auraient pu regretter sans la double intervention de Audard face à Bamogo puis Balmont à quelques secondes de la mi-temps (45e+1). Les joueurs de Christian Gourcuff regagnent les vestiaires avec un avantage logique qui récompense une première mi-temps bien maîtrisée. Mais la poussée niçoise en fin de mi-temps laisse imaginer un retour des vestiaires plus agité pour la défense lorientaise ...

Et les niçois vont effectivement revenir très vite dans le match ... Quelques minutes après l’entame de la seconde mi-temps, Ederson récupère un ballon dans le rond central et lance Koné dans la profondeur. L’attaquant ivoirien devance la sortie de Fabien Audard et joue un mauvais tour à ses anciens coéquipiers en offrant l’égalisation aux niçois (51e, 1-1). C’est le quart d’heure niçois, et même si Saïfi manque de peu le cadre suite à une déviation de la tête de Vahirua (54e), les lorientais souffrent et manquent de peu de voir leur bonne prestation jusqu’ici s’effondrer : suite à une erreur de relance de Morel, Koné file au but et lobe Audard. Mais Jallet sauve sur sa ligne et prive l’ancien chouchou du Mosustoir du doublé (55e). Les niçois ont en fait laissé passer leur dernière chance car ce sera tout simplement la dernière occasion niçoise du match ! Les lorientais retrouvent en effet les clés du match et sont tout proches de reprendre l’avantage sur une nouvelle action d’école. Après un magnifique contrôle orienté côté gauche, Jouffre sert Vahirua qui trouve Hautcoeur sur la droite. Le milieu lorientais se présente face à Lloris mais son contrôle trop long permet à Echouafni de sauver son camp (58e). On se dit alors qu’il y a un bon coup à jouer pour des lorientais à nouveau dominateurs ... Et c’est une nouvelle action d’école qui va permettre aux lorientais de repasser en tête : Vahirua trouve Marchal sur la droite dans la surface, le capitaine lorientais prend son temps pour adresser un centre parfait pour Saïfi qui bat Lloris de près d’une tête croisée (71e, 1-2). Les niçois ne s’en remettront pas ... Impuissants face à une équipe lorientaise qui reste parfaitement organisée, les niçois sont incapables de se procurer des occasions. En dehors d’un coup-franc de Ederson sur lequel Audard se couche bien (83e), les joueurs lorientais ne sont en effet pas menacés. Ce sont même les Merlus qui auraient pu tripler la mise sur un centre en retrait de Hautcoeur repris par Abriel, mais Saïfi est sur la trajectoire et ne peut éviter de dévier le ballon (79e).

Les lorientais remportent donc une victoire méritée qui leur permet d’atteindre les 42 points et sans doute le maintien alors qu’il reste encore 8 journées ! Une performance qui mérite d’être saluée comme il se doit et qui devrait calmer les critiques exagérées entendues sur l’équipe lorientaise ces dernières semaines ... Outre cette victoire importante, on retiendra de ce match l’excellent état d’esprit affiché par les joueurs, leur justesse technique et l’organisation parfaite de l’équipe. Dans un contexte difficile, les Merlus ont sans doute réalisé leur meilleur match à l’extérieur depuis le début de la saison ! De bonne augure avant l’affiche de gala qui se profile au Moustoir dimanche prochain : face à une équipe marseillaise en chute libre depuis quelques matchs, les lorientais auront l’occasion de se faire plaisir, de faire plaisir à leur public et de faire taire les critiques !

La feuille de match

NICE 1-2
(0-1)
LORIENT

22 mars 2008 - 30 ème journée
Nice, Stade du Ray
Arbitre : M. Cailleux

Lloris
Kanté
Apam
Echouafni (cap.)
(Traoré, 85e)
Ederson
Balmont
Rool
Jeunechamp
Laslandes
Koné
Bamogo
(Hellebuyck, 46e)

Non entrés :
Létizi
Yahia
Hognon
Gace
Modeste

 

Audard
Morel
Ciani
Marchal (cap.)
Jallet
Jouffre
Abriel
Mansouri
Hautcoeur
Saïfi
Vahirua
(Marin, 85e)

Non entrés :
Cappone
Boutruche
Genton
Cantareil
Ewolo
Moura

Entr. : Antonetti Entr. : Gourcuff
Avertissements :
Balmont (34e)
Rool (57e)
  Avertissements :
Jouffre (30e)
Jallet (41e)
Buteurs :
Koné (51e)
 

Buteurs :
Vahirua (10e)
Saïfi (71e)

L’après-match

Réagissez
sur le forum

Elisez
l’homme du match


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 139