[Metz]

Les réactions d’après-match (OF)

Le jeudi 20 mars 2008 à 00h00 par Jérôme

Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient) : « La déception, au-delà du résultat, vient d’abord de notre comportement. Ce match est révélateur de nos aptitudes réelles. On est capable de réussir de bons matches, comme samedi devant Auxerre, mais dès que la motivation est moindre, on tombe à un niveau très, très bas. Ce soir, on n’a pas été capable de mettre de rythme. A l’arrivée, on a vu une rencontre d’une pauvreté technique incroyable. A la mi-temps, j’avais pourtant dit aux joueurs qu’il ne pouvait pas y avoir de match plus facile que celui-là. En face, il y avait une équipe qui ne nous a jamais mis une grosse pression. On se trouvait dans des conditions idéales pour développer notre jeu mais on n’en a pas profité. Quand un match se déroule de cette façon, on reste à la merci d’une erreur. C’est ce qui s’est passé sur le but messin. Quand tu perds à domicile contre une équipe qui descend en Ligue 2, c’est que le maintien est plus que jamais d’actualité. »

Yvon Pouliquen (entraîneur de Metz) : « Ce n’était pas un grand match de Coupe de France. Notre victoire n’est pas imméritée. On a largement fait jeu égal avec Lorient. On a su se créer des occasions, peut-être même plus que les Lorientais. Dans la mesure où on n’a plus rien à espérer en championnat, ce quart de finale de Coupe de France va permettre aux joueurs de rester mobilisés. On me taxe souvent d’entraîneur de Coupe. Cela ne me dérange pas. Il ne me déplairait pas de retourner une nouvelle fois au Stade de France. »

Cliquez ici pour accéder aux autres réactions recueillies par Ouest-France>>>


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 149