Une saison historique ...

Le samedi 2 juin 2007 à 23h45 par Chawax

Une saison historique ...

La défaite face au PSG a mis le terme à une saison historique pour le FC Lorient, sans doute la meilleure de son Histoire. Après deux échecs, les Merlus ont cette fois réussi à renouveler leur bail en Ligue 1, sans véritablement trembler de la saison. Analyse de la saison à travers quelques chiffres ...

0

Comme le nombre de minutes manquées par Abriel cette saison ! Le milieu
lorientais est le seul joueur de champ en Ligue 1 à avoir joué
l’intégralité des rencontres. Une preuve (s’il en fallait une)
de l’importance prise par l’ex-guingampais dans le jeu lorientais ! A noter
que Fabrice Abriel est un habitué de ce type de performance puisque la
saison dernière déjà il avait joué l’intégralité
des rencontres avec Guingamp. Sans doute est-il plus sérieux et plus
attentif à son hygiène de vie que ce qu’ont voulu faire croire
certains guingampais lors de son arrivée à Lorient ...

1

Comme la place de Lorient au classement du fair play. Avec seulement 42 avertissements
et 3 expulsions, Lorient termine largement en tête du classement tenu
par la Ligue, devant Sochaux et Lyon. Un classement qui récompense le
bon esprit d’une équipe qui a réussi à bien défendre
sans sortir les faucheuses ... Les 3 expulsés sont Ciani et Mansouri
(tous les deux lors de la réception de Bordeaux pour la 2ème journée)
et Cappone (lors de la réception de Valenciennes pour la 11ème
journée). Le joueur le plus averti est Sylvain Marchal (8 avertissements).
Les autres cartons jaunes lorientais : Abriel (4), Jallet (4), Ciani (3), Ewolo
(3), Morel (3), Namouchi (2), Saïfi (2), Gignac (2), Moullec (2), Marlet
(1), Fiorèse (1), M’Bodji (1), Genton (1) et Riou (1).

1

Comme l’unique pénalty obtenu par Lorient, transformé par Saïfi
à Nancy. Un record dans le championnat de Ligue 1 puisque Lorient est
l’équipe ayant le moins bénéficié de pénaltys
cette saison. Symbole d’une saison où les lorientais n’auront jamais
été gâtés par l’arbitrage : expulsions sévères
(Bordeaux), pénaltys généreux ou imaginaires accordés
à l’adversaire (Lille, Toulouse), buts non valables accordés à
l’adversaire (Bordeaux, Sochaux), pénaltys oubliés (Lyon, Bordeaux),
buts refusés à tort (Troyes), ... Les erreurs d’arbitrage n’auront
donc pas facilité la tâche d’une équipe lorientaise qui
compte dans la colonne crédit la seule expulsion sévère
de Kovacevic contre Lens.

3

Comme le nombre de gardiens utilisés par Lorient cette saison. Et même
4 si on rajoute l’interim de "Lulu" Le Pen lors de la réception
de Valenciennes ! La hiérarchie en début de saison était
claire : Audard n°1, Cappone n°2, Riou n°3. Une hiérarchie
complètement bousculée suite à ce fameux soir d’octobre
que les supporters lorientais ne sont pas près d’oublier. Audard blessé
et remplacé par Cappone, lui-même expulsé après moins
de 15 minutes sur la pelouse, c’est "Lulu" Le Pen qui prend les gants,
gardant inviolées ses cages face aux attaquants de Valenciennes, pour
une victoire qui constituera un des tournants de la saison. Quelques jours plus
tard, c’est le jeune Rémy Riou, prêté par l’Olympique Lyonnais,
qui garde les buts lorientais lors du déplacement au Stade Vélodrome.
Une place qu’il ne lâchera quasiment plus, profitant des blessures de
Cappone et de Audard pour s’imposer comme le gardien n°1 des Merlus, avec
quelques performances qui auront fortement marqué les esprits. Il est
sans aucun doute pour beaucoup dans la bonne tenue de la défense lorientaise
cette saison.

4

Comme le nombre de victoires obtenues par Lorient à l’extérieur
 : à Paris (3-2, 1ère journée), à Marseille (1-0,
12ème journée), à Nantes (2-0, 22ème journée)
et à Nancy (1-0, 31ème journée). Cette dernière
victoire (un véritable hold up d’ailleurs !) permettait aux Merlus d’assurer
leur maintien en Ligue 1. Lorient a également obtenu 7 matchs nuls à
l’extérieur (Lens, Le Mans, Toulouse, Monaco, Bordeaux, Valenciennes
et Sochaux). Un total de 19 points qui permet à Lorient de se classer
à la 9ème place pour le classement des équipes à
l’extérieur. On remarquera aussi le très bon comportement de l’équipe
lors de ses déplacements chez les équipes du haut de tableau,
puisque parmis celles-ci seules Lyon et Rennes sont parvenues à battre
les Merlus à domicile !

8

Comme le nombre de scores nuls et vierges des lorientais. Le record de Ligue
1, tenu conjointement avec Rennes et Nice. Des scores nuls et vierges concédé
essentiellement à domicile (Troyes, Rennes, Nice, Lille, Monaco et Saint-Etienne)
alors que Lorient obtenait le nul à Toulouse et Valenciennes. Symbole
d’une équipe très performante dans le travail défensif
mais qui aura eu du mal à se projeter vers l’avant et à mettre
en danger les défenses adverses.

9

Comme le nombre de buts inscrits par André-Pierre Gignac, meilleur buteur
de l’équipe lorientaise. Il est également le meilleur passeur
de l’équipe, avec 6 passes décisives. Une belle performance pour
un joueur qui n’était que 4ème ou 5ème attaquant en début
de saison, mais qui a su saisir sa chance en inscrivant un triplé retentissant
en début de saison face à Nantes (3-1). Une reconnaissance soudaine
qui a attiré les yeux du sélectionneur national Raymond Domenech,
pas insensible à la puissance et au potentiel de l’attaquant lorientais.

28

Comme le nombre de joueurs utilisés par Christian Gourcuff cette saison.
Le joueur le plus souvent utilisé est Abriel qui n’a raté aucun
match. Saïfi a joué 37 matchs, ne ratant que l’ultime rencontre
de la saison. L’équipe type de la saison est la suivante : Riou - Jallet,
Marchal, Ciani, Morel - Mansouri, Ewolo, Abriel, Le Pen - Gignac, Saïfi.
Steve Marlet est le joueur le plus souvent entré en jeu (à 17
reprises). Seuls Nantes, Lille et Monaco ont utilisé plus de joueurs
que Lorient.

33

Comme le nombre de buts marqués par le FC Lorient cette saison. Une
piètre performance qui fait de l’attaque des Merlus la 19ème de
Ligue 1, juste devant l’attaque des Canaris. Quand on sait que Rennes n’a que
la 15ème attaque, on se dit que le football pratiqué en Bretagne
n’est pas prolifique ! Les buteurs lorientais : Gignac (9), Saïfi (7),
Le Pen (4), Namouchi (2), Fiorèse (2), Ciani (1), Marchal (1), Abriel
(1), Ewolo (1), Morel (1), Taïder (1), Jallet (1) et Marlet (1). Le dernier
but a été inscrit par le manceau Fischer ... ancien lorientais,
contre son camp !

40

Comme le nombre de buts encaissés par le FC Lorient cette saison, ce
qui place les lorientais à une très belle 6ème place dans
le classement des défenses. Une place qui aurait pu être encore
meilleure si la défense lorientaise n’avait pas pris l’eau en fin de
saison (9 buts sur les 4 derniers matchs). Autre preuve de la solidité
défensive lorientaise : avec 13 buts seulement encaissés à
domicile, Lorient est la deuxième défense du championnat à
domicile derrière les Girondins de Bordeaux (12 buts). De bonnes statistiques
qui tranchent avec les saisons précédentes du FC Lorient en Ligue
1, où le FC Lorient faisait partie des pires défenses de Ligue
1. Sans doute doit-on en conclure qu’on ne se maintient pas sans une défense
solide (et l’exemple de Sedan est là pour le confirmer !).

49

Comme le nombre de points gagnés par le FC Lorient cette saison, 7 de
plus que l’objectif annoncé de 42 points (synonymes de maintien). Des
points répartis uniformément sur les deux poules puisque Lorient
a pris 24 points sur la poule aller, 25 sur la poule retour. Lorient a remporté
30 points à domicile, 19 à l’extérieur. Un total de points
pour lequel tout le monde aurait signé des deux mains en début
de saison. Mais le maintien vite assuré, les Merlus pouvaient espérer
mieux que cette 14ème place qui s’avère finalement décevante
au vue de la saison lorientaise. Les lorientais ne sont en effet jamais tombés
plus bas que la 15ème place (10ème journée, après
une défaite à Lille). Le meilleur classement des lorientais est
3ème, après la 1ère journée et cette victoire retentissante
au Parc des Princes.

600

Comme le nombre de minutes sans marquer de but des lorientais entre la victoire
face au Mans et celle face à Marseille. Après le but victorieux
de Marlet dans les arrêts de jeu face au Mans, Lorient va aligner 3 défaites
sans marquer de buts (Lyon, Toulouse et Troyes) puis 3 scores nuls et vierges
(Nice, Lille et Valenciennes) avant de renouer avec la réussite face
à Marseille, avec l’ouverture du score de Saïfi à l’heure
de jeu.

258 139

Comme le nombre total de spectateurs ayant assisté aux rencontres au
Moustoir. Soit une affluence moyenne de 13 586 spectateurs. Meilleure affluence
 : Marseille, 15 752 spectateurs. Plus mauvaise affluence : Troyes, 10 839 spectateurs.
A noter que de nombreux matchs se sont joués à guichets fermés
 : Bordeaux, Nantes, Lyon, Rennes, Marseille, Saint-Etienne et le PSG. Gageons
qu’avec la nouvelle politique tarifaire appliquée la saison prochaine
l’affluence sera moindre ...


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 54