Salut l’artiste ou l’adieu à Baky

Le mardi 24 mai 2005 à 22h37 par Equipe de rédaction

Salut l'artiste ou l'adieu à Baky

Les rencontres et choix de vie ne tiennent souvent qu’à peu de choses. Si Christian Gourcuff n’avait pas été mis sur la touche par les dirigeants rennais et qu’il n’avait pas choisi un revirement à 180 % en posant son sac et son ordinateur au Qatar, si tu n’avais pas atterri toi meme dans le golfe persique pour six mois et que le courant du terrain n’était pas passé avec celui qui te fera venir en Europe jamais tu n’aurais foulé la pelouse du Moustoir.

Je me souviendrais toujours de ton premier match contre Guingamp lors du tournoi TV Breizh, à Carhaix et des reflexions admiratives et positives des spectateurs neutres autour de la main courante . Je me souviendrais toujours de ton premier ballon, de ton changement de pied, de ton accélaration, de ta conduite de balle. Ce jour la à défaut d’avoir tout vu, on avait déja tout compris dans le choix de ton recrutement.
Et la semaine suivante à Carnac contre le Stade Rennais tu gratifiais le nombreux public de deux coups de patte majestueux, en quelque sorte la signature de ta marque de fabrique et la promesse de lendemains enchanteurs.

Pendant ces deux années (déja !!) tu nous a donné autant que tu as progressé sous la houlette du technicien breton. tu as eu la chance d’avoir été, quand tu étais un gamin anonyme (surnommé Pelé) de la banlieue d’Abidjan, remarqué par Jean Marc Guillou qui t’a façonné au sein de l’Académie Mimosas au sein de l’ASEC comme tes copains de l’ époque Yapi, Kolo Touré, Dindane, Zokora . Et aujourd’hui tu es à l’aube d’une belle carrière tant sur le plan international puisque tu as intégré l’équipe nationale de Cote d’Ivoire dirigée par Henri Michel qui va t’ envoyer en CM 2006, que sur le plan personnel car à force de volonté tu as renversé les montagnes des préjugés ce qui sera encore le combat de ta vie les prochaines saisons.

On pourrait se remémorer toutes tes réalisations sur les 2 saisons qui viennent de s’écouler mais ce serait te juger que sur le plan comptable.Or dans ta progression régulière tu as montré toutes les facettes de ton talent . Tous les entraineurs de L2 mettent en exergue ta vivacité, ton explosivité et ton registre technique devant les buts.
Certains te promettent meme un gros avenir et venant d’autres techniciens cela renforce l’unanimité qui se rassemble sur ton nom.
En tous cas je suis sur d’une chose l’an prochain c’est que tous les supporters lorientais te suivront à la trace et regarderont de tres pres ton évolution au sein de ta future équipe.C’est dire le souvenir et l’image que tu laisseras à Lorient .
Meme si tu vas nous manquer tant sur le plan humain que sur le plan football pur, meme si il va falloir gérer "l’après Baky" tout le monde accepte ton départ et te souhaite sincèrement toute la réussite que tu mérites à l’échelon supérieur.
Je ne doute pas que Christian Gourcuff n’oubliera pas de te faire sortir à 5 minutes du terme pour recevoir une ovation que je souhaite ""standing"". Ce serait une énorme faute de gout si ce n’était pas le cas.
Alors au nom de tous les amoureux du beau football, au nom de tous ceux que tu as fait vibrer, de ceux que tu as marqué à vie et à qui tu as donné des instants de bonheur, salut révérencieux au grand petit homme lumineux venu du continent africain nous offrir des fragments d’incandescence.
PS :
Dans la foulée merci également du fond du coeur à ceux qui vont quitter le club.
Au fait accessoirement on rencontre Sedan le finaliste d’une finale tronquée de coupe de France.

LAISSEZ UN MESSAGE A BAKY


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 189