Rennes 4-1 Lorient

Le dimanche 20 mai 2007 à 15h37 par Jérôme, Redted

Rennes 4-1 Lorient

Grâce à une formidable seconde période, les rennais l’ont logiquement emporté face aux lorientais (4-1). Si après la bonne réaction de la première mi-temps ponctuée du premier but d’Oscar Ewolo en Ligue 1, l’espoir d’une victoire des joueurs de C. Gourcuff pouvait paraître réalisable, les rennais ont su élever leur niveau de jeu dans une deuxième mi-temps de haute qualité. Les merlus rétrogradent à la 12ème place au classement.

size="2"><font
face="verdana" size="2"><font
color="#ff6600">=>
Le match vu par Jérôme

size="2"><font
face="verdana" size="2"><font
style="font-family: Verdana;" size="-1">
Lorient cueilli à froid réagit

L’expression est connue mais elle fut cruellement vraie pour
ce match :
il ne fallait pas arriver en retard pour ce derby breton ! Car,
dès la
première minute et le deuxième corner pour
Rennes, le néerlendais
Melchiot ouvre la marque d’un plat du pied aux 6
mètres ! Le match est
alors lancé sur une erreur défensive lorientaise.
Mais, on le sait, les merlus ont du caractère et
réagissent très
vite dans le jeu en jouant très haut pour gêner
les rouge et noirs.
Néanmoins, cette domination ne se concrétise pas
tout de suite par des
occasions. Il faut attendre les 17èmes et 18èmes
minutes pour voir
Saïfi frapper juste au dessus de la transversale puis Le Pen
manquer
in-extremis sa tête sur un centre de Jallet.
Si Ciani empêche les rennais de doubler la mise sur un contre
d’Utaka, c’est bien Ewolo qui inscrit le but
égalisateur grâce à une
talonnade inspiré de Saïfi (1-1, 22’).
Magnifique but pour celui qui
disputait là son dernier match de la saison, son dernier
peut-être sous
les couleurs lorientaises. L’égalisation est
méritée, Gourcuff avait
promis de l’intensité : elle est bien au
rendez-vous !
Les lorientais sont combatifs même si peu à peu
les deux équipes semblent émoussés et
le rythme s’en ressent.

A sens unique...

La deuxième période sera quand à elle
à sens unique. Les locaux ne
lâchent rien, les merlus sont alors inexistants et fort
logiquement,
Marveaux qui bute une première fois sur le portier
lorientais (49ème)
offre le deuxième but à Cheyrou une nouvelle fois
sur corner (2-1,
52ème) en devançant notre jeune gardien.
Cette fois-ci, les merlus ne parviennent pas à
réagir et Riou doit
alors s’employer à deux fois face à
Utaka sur deux très bonnes passes
de Cheyrou (65ème et 67ème). Melchiot est
intenable sur son côté droit
tout comme Marveaux qui multiplie les bons appels sur son
côté et ce ne
sont pas les entrées de Talhaoui (73ème) et
Bourhani (74ème) qui
permettent aux lorientais de sortir la tête de
l’eau.
Pire, Utaka inscrit un 3ème but après avoir
éliminé Ciani (3-1,
77ème) ! Le match semble plié et pour autant les
joueurs de Pierre
Dréossi continuent de pousser : Marveaux toujours et encore
ne cadre
pas sa frappe mais l’addition va de nouveau
s’alourdir : Sorlin
accélère, sert Jeunechamp fraîchement
rentré qui du plat du pied marque
sur un poteau rentrant (4-1, 87ème) !

Le score est nette et reflète principalement une seconde
période à
sens unique. Les rennais poursuivent leur rêve
européen et pour cette
année resteront les leaders du mini championnat breton.

size="2"><font
face="verdana" size="2"><font
color="#ff6600">=>
Le match vu par Redted

size="2">Les
Rennais voient rouge 

size="2">Vêtus
de leurs traditionnelles couleurs rouge et noire les Rennais
opposent un 4-5-1 au classique 4-4-2 des Lorientais
déjà blancs avant
même le début du match.
Dès la 1ère mn l’équipage
rennais entend montrer sa détermination à
rester maître à bord et ouvre le score sur un
second corner consécutif
par Melchiot seul au second poteau.
On aurait pu penser que ce but assommerait les Lorientais mais au
contraire ils tentaient de poser leur jeu et finissaient par avoir la
maîtrise du ballon dans une partie ou la bataille en milieu
de terrain
a mis la résistance des maillots à rude
épreuve.

Les Merlus refont surface 

size="2">Finalement
c’est sur une belle action que
l’égalisation arrive. Abriel
sert Saïfi qui dévie immédiatement sur
Ewolo qui lancé efface le
portier rennais Pouplin et inscrit son 1er but en L1 cette saison
(23ème). On pensait le plus dur fait et la physionomie du
match pouvait
laisser croire que les Merlus ramèneraient quelque chose.

Une deuxième mi-temps à sens unique 

size="2">Hélas
la seconde période allait plomber nos espoirs et couler
définitivement nos favoris. Alors que la nuit
était tombée les Rennais
haussaient le rythme et ne permettaient plus aux Lorientais de voir le
jour. Les rouges et noirs, bien organisés,
développaient un jeu rapide
qui asphyxiait nos Merlus désormais incapables de remonter
le courant
rennais et dont la Vilaine prestation commençait
à manquer sérieusement
de sel.
Les Rennais marquèrent ainsi trois autres fois par Cheyrou
(51ème)
qui devance la sortie de Riou "à la pêche" sur un
nouveau corner, Utaka
(77ème) qui après avoir laissé Ciani
envasé ajuste la lucarne de Riou
et Jeunechamp (88ème) tout heureux pour son retour en L1.
Le filet était plein et le score
sévère. M. Cailleux délivrait tout le
monde.

La coupe est pleine 

size="2">Les
Rennais, avides, entrevoient nettement l’Europe et peuvent ce
soir
rêver de LDC. Leur motivation était grande et la
joie des joueurs qui
dansaient bien après le match montrait
l’importance... capitale de ce
match pour eux. Ce soir le feu d’artifice rennais a
été complet.
Gageons que le retour au port aura sans doute été
plus calme et certainement plus lourd pour nos Merlus.
Mais pour clôturer leur superbe saison qui a permis cet
historique
maintien, ne doutons pas qu’ils se délesteront de
tout ça face au club
de l’autre... Capitale.
Allez Lorient !

size="2"><font
face="verdana" size="2"><font
color="#ff6600">=>
La feuille de match

<font color="#ff6600">RENNES 4-1
(1-1)
<font color="#ff6600">LORIENT

19 mai 2007 -
37ème journée
Rennes, Stade de la route de Lorient
Spectateurs : 29 425
Arbitre : M. Cailleux

Pouplin
Melchiot
Mensah
Faty
Danze
Sorlin
Cheyrou
Didot (cap.)
Marveaux
(Jeunechamp, 85e)
Briand
(Moreira, 86e)
Utaka
(Ekoko, 90e)

Riou
Jallet
Marchal (cap.)
Ciani
Moullec
Mansouri
(Talhaoui, 74e)
Ewolo
Abriel
Le Pen
(Barry, 60e)
Gignac
(Bourhani, 74e)
Saïfi

<font size="-1">Entraineur : P. Dréossi Entraineur  : C. Gourcuff
<font size="-1">Buteurs  :
Melchiot (2e)
Cheyrou (52e)
Utaka (77e)
Jeunechamp (87e)
Buteur  :
Ewolo (22e)
Avertissements  :
Didot (32e)
Danze (34e)
Avertissement  :
Marchal (45e)

size="2"><font
face="verdana" size="2"><font
color="#ff6600">
=>
L’après-match vu par Redted

La
gueule de bois

Que
je
n’aime pas ces lendemains de fête qui laissent un
goût amer et vous
oblige à ajuster sans trêve votre casque
à pointes...

Tout semblait pourtant réuni pour que le derby breton se
déroule sous
les meilleurs auspices. L’enjeu était bel et bien
européen. Bien que
flou du côté mer, du côté
terre, on scrutait avec avidité les jolis
contours de dame UEFA. Mais ne serait-ce pas carrément le
chant de la
sirène LDC qui sublimant les stadistes aurait eu raison de
nos merlus
en les entraînant aussi profondément dans les
abysses vaseux de la
Vilaine ?

Tout semblait pourtant normal à bord du bâtiment
lorientais. Certes, il
avait été rapidement ballotté par le
tout premier écueil qui s’était
présenté mais avait repris bien vite son cap et
sa vitesse de croisière
habituels.
Alors qu’est-il arrivé pour que ce fier navire
prenne l’eau et se
transforme en un piètre rafiot qui, perdant son gouvernail,
se
recroquevilla en jouant à contre courant. Le naufrage de ce
bateau
fantôme est cruel tant les torpilles rennaises semblent avoir
atteint
leur cible avec une arrogante facilité. Asphyxié,
plombé, touché,
coulé, la soute était pleine lorsque nos merlus
touchaient enfin le
fond, au pays des naïades.

Il faudra donc éponger tout ça et
vérifier l’état de l’ensemble
en
cale sèche. Il restera à écoper les
esprits de ce sinistre derby et à
préparer le retour final au port où des Parisiens
revanchards
attendront de pied ferme l’équipage tango.

Ce dimanche maussade nous rappelle que si les Parisiens
débarquent, la
saison estivale n’est pas encore là et ils ne
viendront pas dans notre
cité en touristes. La fin de saison ne sera sans doute pas
une partie
de vacances mais gageons que nos merlus sauront refaire surface et
apporter au Moustoir le soleil qu’il mérite pour
éclairer comme il se
doit leur historique saison parmi l’élite.


<font
face="verdana" size="2"> size="2"><font
color="#ff6600">=>
Liens

size="2"><font
face="verdana" size="2"><font
style="color: rgb(51, 51, 255);"><a
style="color: rgb(255, 0, 0);"
href="http://www.fclorient.net/phpleague/consult/classement.php?champ=9">Résultats
de la 37ème
journée et classement
<font
style="color: rgb(51, 51, 255);"><img
src="http://www.fclorient.net/freenews/images/bouton3.gif"
height="7" width="4">

size="2"><font
face="verdana" size="2"><a
href="http://www.fclorient.net/forum/viewtopic.php?t=9687"><font
color="#ff0000">Elisez les joueurs du match

height="7" width="4">

size="2"><font
face="verdana" size="2"><a
href="http://www.fclorient.net/forum/viewtopic.php?t=9636"><font
color="#ff0000">Réagissez sur le forum

height="7" width="4">

=>
Rendez-vous


<span
style="font-style: italic;">Dernière
journée : Lorient - Paris
SG, le samedi 26 mai à 20h45


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 99