[Lorient 0 - 0 Montpellier]

Quand ça ne veut pas...

Le mercredi 22 décembre 2010 à 00h50 par Bran Ruz

Quand ça ne veut pas...

Les merlus ont tout tenté ce soir, ont multiplié les occasions mais n’ont jamais réussi à tromper la vigilance d’une équipe montpelliéraine complètement dominée et qui a de plus multiplié les actes d’antijeu. A ce niveau là, les héraultais ont d’ailleurs atteint des sommets ce qui a eu le don d’énerver à la fois les joueurs et le public lorientais. Logiquement réduits à dix en fin de match, ils ont malgré tout conservé ce score nul et vierge profitant des maladresses lorientaises dans les derniers gestes. Ce soir les merlus ont pêché dans le domaine du réalisme et n’ont pas su se relancer après leur défaite toulousaine, rageant et énervant au vu du scénario de la rencontre.

9ème : Gameiro parti dans le dos de la défense est signalé à tort hors-jeu. Bonne entame des merlus, plutôt dynamiques et mobiles.

17ème : Choc aérien et faute montpelliéraine, Coquelin reste à terre et doit même sortir, il est remplacé par Monnet-Paquet !

23ème : Spahic se troue sur une relance rapide des merlus, Amalfitano en profite et file au but mais sa balle piquée devant Jourdren ne trouve pas le cadre !!! Le jeu est ensuite régulièrement haché par les héraultais qui multiplient déjà les petites faute tandis que les merlus par manque de justesse peine à traduite leurs intentions en actes.

36ème : Première incursion montpelliéraine digne de ce nom, la frappe de Kabze est captée par Audard, dans la foulée Mbiwa est averti pour une nouvelle faute sur Amalfitano.

39ème : Enorme occasion de Monnet-Paquet lancé en profondeur côté droit, l’ex-lensois tire malheureusement au-dessus des buts de Jourdren !!!

42ème : Gameiro bien servi dans la surface manque son contrôle, les merlus se font plus pressants et Montpellier joue de plus en plus bas, incapable de ressortir et de conserver le ballon.

45è + 3 : Mvuemba, clairement le patron du jeu ce soir, relance la balle du milieu de terrain, prend appui sur Romao, accélère et sert Gameiro en profondeur entre deux défenseurs. Le numéro neuf lorientais réussi à frapper mais la balle file au ras du poteau de Jourdren !!!

Fin de première mi-temps sur cette grosse occasion lorientaise, les merlus auraient mérité de prendre l’avantage même si sur le plan du jeu tout n’a pas été parfait.

49ème : Amalfitano excentré coté droit dans la surface tente malgré tout une frappe qui passe le long du but de Jourden.

53ème : Romao se retrouve seul dans la surface à cinq mètres du but mais écrase complètement sa frappe, Jourdren très heureux sur ce coup-là arrête le ballon tandis que tout le Moustoir voyait déjà l’ouverture du score pour son équipe favorite !!! La domination des merlus est maintenant très nette avec un jeu qui se développe sur toute la largeur du terrain.

57ème : Joli service d’Amalfitano dans la surface pour Romao qui est taclé in-extremis !

61ème : Belle frappe flottante de Diarra de plus de vingt mètres, Jourdren ne peut que boxer le ballon !

62ème : Amalfitano profite d’une mésentente de la défense sur une balle en profondeur mais écrase son tir alors qu’un décalage était possible à droite ! Le match est à sens unique et Mvuemba mène le jeu avec toute sa classe et sa technique. Regroupés en défense, les montpelliérains accumulent les actes d’antijeu, dégageant volontairement le ballon après chaque coup de sifflet de Mr Kalt qui sort pourtant les cartons de sa poche.

74ème : Tir de Mvuemba contré par la défense. Dans la foulée, Mbiwa commet une faute sur Gameiro près de l’angle droit de la surface, deuxième carton pour le défenseur héraultais et expulsion !

75ème : Le coup-franc est dévié en corner, et peu de temps après une nouvelle frappe de Baca cette fois-ci est encore repoussée. Le rythme baisse malheureusement ensuite, les montpelliérains jouant encore plus bas et contrariant ainsi les attaques lorientaises moins spontanées malgré leur supériorité numérique.

94ème : Giroud signalé en position de hors-jeu tente une déviation qui finit sur la transversale.

95ème : Frappe cadrée de Gameiro captée par Jourdren.

Que de regrets ce soir et quel manque de réalisme, si la première mi-temps (avec quand même trois grosses occasions) n’a pas été très aboutie sur le plan du jeu, la deuxième a vu une totale emprise des merlus face à des montpelliérains réduits à utiliser toutes les pires méthodes possibles pour tenir le choc. Jeu cassé, haché, ballon repoussé systématiquement à chaque coup de sifflet, on se serait presque cru à un Lorient - Noisy-le-Sec des années 90 en championnat National !
Bon, ça n’explique malgré tout, ni ne justifie, la stérilité offensive des merlus qui ne peuvent que s’en prendre à eux-mêmes ce soir. On a vu du jeu, surtout en deuxième mi-temps, et une équipe concentrée et appliquée comme elle sait l’être à domicile. Dommage de ne pas passer les fêtes avec deux points de plus dans la hotte.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 123