Opération reconquête

Le jeudi 12 septembre 2013 à 22h08 par David, Erwan, Jérôme

Opération reconquête

Mardi soir le téléphone sonne. Loic Féry est à l’appareil pour nous inviter le lendemain soir à l’Espace FCL afin de discuter des derniers évènements qui ont secoué notre club depuis la fin du mercato et pour répondre à toutes les questions que peuvent se poser les supporters. Autour de la table pour cette réunion de deux heures, deux membres de l’équipe de rédaction FCLorient.net, des représentants des autres associations de supporters, toute la direction du club, sauf M. Areguian « en vacances », et le président. A noter l’absence à cette rencontre de tout représentant de la composante sportive du FCL.

Les premiers mots du président sont allés vers les supporters dont il reconnaît le rôle très important dans un club comme Lorient.
Il a eu un mot aussi pour les 130 salariés du club tous affectés par ce qui vient de se passer, « une sensation de bon en arrière ». Trop de raccourcis ont été lus ou entendus sur la vente de Lémina et sur le financement du centre de vie.
La défaite en demi-finale de la Coupe de France contre ETG aurait aussi laissé beaucoup de traces.

Situation du club et projet de Loïc Féry

Loïc Féry a toujours la volonté de gravir les échelons avec le FCL et il garde l’espoir d’avoir la chance de rejouer un jour une coupe d’Europe. Son objectif est que le club soit le plus haut possible, le plus longtemps possible. Il est là pour pérenniser le FCL dans l’élite.
Il est fier du travail réalisé car « aujourd’hui le FCL est un club de L1 à part entière » (Ndla : 8ème sur les 5 dernières saisons) mais il y a une réalité économique avec entre autre la baisse des droits TV. « On peut être idéaliste mais on ne peut nier cette réalité ».
Il a aussi rappelé que ces dernières années, 6 clubs sur 46 ont perdu leur statut pro et d’autres se mettent en danger. Exemple du Mans qui a joué et qui a perdu.
Les revenus globaux stagnent voire baissent. L’objectif est d’augmenter les fonds propres qui restent au final faibles à Lorient. Lorsque le club fait des bénéfices, une partie est mise immédiatement de côté en fonds propres, une sorte de bas de laine en cas de coup dur. C’est comme ça que Lorient reste le club le plus sain de L1 (5 ans sans résultat négatif). Il souhaite continuer dans cette voie, entre autre, grâce au système de rémunération des joueurs.
Chaque année, le club perd de l’argent et il faut rééquilibrer avec les transferts. Ceux de Koscielny (vendu 8M€ + 4M€ bonus dont 3 déjà obtenus. Le dernier million sera touché si il joue une 1/2 finale de C1 avec Arsenal) et de Gameiro ont permis d’équilibrer les comptes sur 4 ans. Cet argent n’a pas servi à payer l’espace FCL, « il n’en a jamais été question ».
Il l’a redit «  je n’ai aucune volonté de gagner de l’argent avec le FCL », il a juste la « volonté de ne pas en perdre » après avoir déjà investi 15M€ de sa poche dans le club.
Comme gage de sa bonne foi et surement aussi pour rassurer les supporters et les élus locaux dubitatifs sur ses intentions, il a affirmé qu’il « n’était pas seulement de passage à Lorient  ».

“Je n’ai aucune volonté de gagner de l’argent avec le FCL”

Visiblement affecté par les deux dernières semaines, il confie préférer « ne plus être dans le foot plutôt que de revivre ça » tout en estimant « avoir le plus à perdre dans cette histoire si Christian Gourcuff part et qu’il n’est pas remplacé correctement ».

Le marché des transferts

La stratégie définie avec Christian Gourcuff au début du mercato était simple. 4 joueurs non vendables (ndla : Lémina n’y était pas) et une liste de joueurs transférables. (ndla : Lémina n’était pas dans cette liste non plus).

Loïc Féry reconnaît des erreurs de communication de sa part sur l’ensemble de cette période. On se souvient des différents twitts qui lui ont été reprochés par les supporters à la fin du mercato. On ne devrait pas l’y reprendre à l’avenir !

Ce fameux twitt faisait référence à des propositions faites par QPR pour s’attacher les services de Bruno Ecuele Manga, un joueur présent sur la liste des intransférables.

L’arrivée de Yoann Gourcuff était plus qu’une rumeur car JM Aulas a appelé Loïc Féry suite aux déclarations de Gourcuff dans France Football à la fin juillet : « Yoann à Lorient ? Autant à une certaine époque ça n’était pas envisageable, autant maintenant ça l’est devenu. ». Un prêt a alors été envisagé mais le bon début de saison de YG aura mis définitivement fin à une éventuelle arrivée du joueur à Lorient
Il est aussi revenu sur les autres pistes comme Park, Didot, Guerreiro, Abdullah et Azouni (pour qui l’OM n’aura pas son mot à dire si l’option d’achat est levée), Aboubakar ou encore Abu. Certaines de ces pistes se sont concrétisées comme vous le savez, d’autres pas. Pour autant, le club est satisfait d’avoir attiré deux joueurs très convoités : Guerreiro et Aboubakar.

Départ de Lémina

Cette fameuse offre qui a fait couler tant d’encre est la seule reçue par le club en fin de mercato alors qu’il cherchait plusieurs millions d’euros pour éponger le trou de la saison à venir. Seulement deux joueurs "transférables" étant partis, le compte n’y est pas. En cas de déficit en juin prochain, la DNCG aurait donné 6 semaines au club pour payer, or, cette année il y a la Coupe de Monde. Et qui dit Coupe du Monde, dit transferts tardifs et un risque non négligeable de devoir brader les joueurs.

“L’effectif n’est pas appauvri”

Selon Loïc Féry, une proposition de renouvellement et augmentation de salaire a été faite à Mario Lémina le jour du match à Lille. Le lundi 2/09 le club reçoit une proposition de l’OM qui cherche un remplaçant à Romao qui partirait à la fin de la saison. Le jeune Lémina hésite et dit à L.Féry « je suis bien là ». Loic Féry lui propose à nouveau, si il reste, de le renouveler et de l’augmenter. 35 minutes plus tard, le joueur donne son accord à l’OM et le président valide. Il regrette de ne pas avoir eu le temps de faire monter les enchères car d’autres clubs, anglais en l’occurrence, auraient pu être intéressés.

Il l’a redit, « l’effectif n’est pas appauvri, il y a un léger déficit au milieu mais en même temps, Reale et Coutadeur sont d’excellents joueurs ». Bourillon devrait occuper le poste. Azouni commencerait aussi à plaire à Gourcuff.

Compte tenu des circonstances et du timing, il a considéré que ne pas accepter l’offre de l’OM aurait été une grosse erreur.

Le coup de gueule de Gourcuff

« Sa réaction a déstabilisé tout le club » mais elle « n’était certainement pas un calcul lié à sa fin de contrat ». Le président est admiratif du travail fait par Gourcuff, c’est « un pilier du club » et il pense qu’il pourrait encore être l’entraîneur du FCL dans 10 ans. Il s’agit d’une réaction de quelqu’un d’entier qui « a réagit comme un écorché vif qu’on connaît tous ».
Il a réaffirmé que jusqu’aux arrivées de nos deux marseillais Abdullah et Azouni, jamais un joueur n’est venu au FCL sans que Gourcuff n’en soit informé et d’accord.
Christian Gourcuff reste aussi très impliqué dans le projet des jeunes et à amener les structures du centre de formation de Lorient au niveau de celui de Rennes.

L’espace FCL

Compte tenu de la conjoncture actuelle dans le milieu du foot décrite plus haut, aucune banque ne souhaite prêter autant d’argent à un club de foot. C’est trop risqué. Les banques ont alors demandé à Loïc Féry de créer une SCI (Société Civile Immobilière) pour que ce soit lui qui assume les risques. Il serait engagé personnellement sur tous les emprunts liés à l’Espace FCL dont il est propriétaire à 80%. Le loyer qu’il sort d’une poche, rentre dans l’autre.
Le club est très ambitieux en l’avenir de cet outil, fonde beaucoup d’espérances en son centre de formation et la confiance à l’égard des formateurs est grande. L’attachement aux valeurs et à la réussite scolaire des jeunes qui y sont confiés symbolisent la particularité du FCL face à d’autres centres de formation et à son slogan, parfois décrié, "Le football autrement".

Pour résumer ...

Pour résumer, mais libre à chaque lecteur d’en tirer ses propres conclusions, la démarche globale du club tient la route. Elle en fait un club sain et à l’équilibre. C’est surement une des meilleures façons d’en faire une aventure pérenne au plus haut niveau.
L’autre enseignement est aussi que, même si il s’agit d’une opération de communication, le club entend toutes les voix même les vôtres, supporters non cartés et habituels contributeurs de ce forum. Et c’est plutôt une bonne nouvelle. La communauté que nous formons est plus que légitime et largement représentative de l’ensemble des supporters du FC Lorient.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 38