Metz 1-2 Lorient

Le samedi 10 mai 2008 à 22h43 par Chawax

Metz 1-2 Lorient

Lorient termine bien sa saison à l’extérieur en remportant une victoire méritée chez la lanterne rouge messine. C’est pourtant Metz qui avait ouvert le score par Gueye avant que Saïfi n’égalise juste avant la pause et que Abriel ne concrétise la nette supériorité à un peu plus de 20 minutes de la fin. Malgré une fin de match difficile, les Merlus parviendront à maintenir ce petit avantage qui leur permet d’assurer au moins la 11ème place.

L’analyse du match

Drôle de match pour les Merlus au Stade Saint-Symphorien ce soir ... Drôle d’ambiance plus précisément, puisque suite à l’affaire Ouaddou, la Ligue a condamné le FC Metz à jouer un match à huis-clos.

Pas facile dans ces conditions de se mettre dans le match ... C’est peut-être ce qui explique la difficile entame de match des lorientais, qui mettent du temps à rentrer dans le match. Les messins eux ne se posent pas de question et attaquent le match pied au plancher. Et se créent la première occasion du match par Gueye, parti en profondeur dans une défense lorientaise bien statique sur ce coup, mais sa frappe est captée en deux temps par Audard (5e). Une occasion qui va en fait réveiller les lorientais : en appui avec Le Pen, Saïfi trompe Marichez ... mais son but est refusé pour un hors-jeu imaginaire (7e). C’est désormais Lorient qui mène le match, développe son jeu collectif et s’approche facilement des buts de Marichez. Sans toutefois se créer de véritables occasions, la faute à une certaine maladresse dans la dernière passe. Les messins, eux, en sont réduits à jouer en contre ... ce qui leur suffit pour inquiéter les lorientais sur un corner dévié de la tête par François mais stoppé sur sa ligne par Audard (17e). Au fil du match, les hommes de Gourcuff accentuent néanmoins leur emprise sur le match et commencent à se créer des occasions. Par Hautcoeur, bien lancé par Jallet, mais qui trouve le petit filet (28e). Et surtout par Saïfi, idéalement placé au deuxième poteau sur un corner de Abriel, mais l’algérien est gêné par Delhommeau (32e). C’est pourtant au plus fort de la pression lorientaise que les messins vont ouvrir le score : Pjanic s’appuie sur Gueye pour placer une frappe lointaine difficilement repoussée .... dans les pieds de Gueye qui trompe Audard d’un plat du pied (34e, 1-0). Dur pour les lorientais qui ne se découragent pas et reprennent leur marche en avant. C’est d’abord Jouffre qui est devancé de peu par Marichez (39e). Puis le même Jouffre pénètre dans la surface messine côté gauche mais sa frappe est contrée (45e+2). Le corner est tiré par Abriel qui trouve la tête de Saïfi au premier poteau. L’algérien ne laisse aucune chance au portier messin et marque son 13ème but de la saison (1-1, 45e+3). Un but marqué au meilleur moment pour les hommes de Christian Gourcuff et qui récompense une emprise sur le match. On sent qu’avec un peu plus de présence devant le but, la victoire tend les bras aux morbihannais ...

Et la deuxième mi-temps va le démontrer ! Car après une frappe de Agouazi bien captée par Audard (50e), c’est une véritable démonstration de football que vont montrer les lorientais sur la pelouse de Saint-Symphorien ! Omniprésents à la récupération, les lorientais multiplient les mouvements collectifs à une touche de balle, asphyxient les messins et font le siège des buts de Marichez. C’est d’abord Abriel qui, sur un service de Saïfi, se présente seul face à Marichez et s’écroule dans la surface. Pénalty ? Non, car monsieur Gautier signale justement une simulation et avertit le milieu lorientais (53e). Puis c’est au tour de Jouffre de trop croiser sa frappe qui passe de peu à côté (55e). Encore Jouffre, qui déborde côté gauche et sert Abriel ; le milieu lorientais, pourtant bien placé pour frapper, recherche Saïfi en retrait, mais l’algérien est trop court et la défense messine dégage en catastrophe (56e). Action suivante côté droit, avec un bon débordement de Abriel qui sert Le Pen en retrait, mais Lulu est devancé par un défenseur messin (57e). Saïfi se met à son tour en évidence, d’abord sur une grosse frappe dans l’axe repoussée par Marichez (58e) et surtout sur une superbe frappe croisée côté droit sur un décalage de Le Pen, mais Marichez est à la parade (61e). A force de pousser dans ses retranchements une équipe messine qui ne parvient plus à passer la ligne médiane, les lorientais vont trouver la récompense de leur effort : lancé en profondeu par Jallet, Abriel frappe de l’extérieur du pied droit ; Marichez touche le ballon mais ne peut l’empêcher de rentrer dans les filets (67e, 1-2). Juste récompense pour une équipe lorientaise, archi-dominatrice, supérieure dans tous les domaines du jeu ... mais qui va finalement se faire peur dans le dernier quart d’heure. Face à une équipe lorientaise qui relâche sa pression au milieu, les messins sautent le milieu de terrain, s’approchent des buts de Audard ... et se créent des occasions ! Une frappe écrasée de N’Diaye qui n’inquiète pas Audard (75e), une reprise de volée de Bessat à nouveau captée par Audard (76e) et surtout un coup franc de Gueye (suite à une main imaginaire de Cantareil) qui s’écrase sur la barre transversale alors que Audard était battu (80e). Une équipe messine qui retrouve des couleurs en cette fin de match et joue son va-tout. A tel point que Audard est heureux de voir la frappe de N’Diaye passer à côté (90e) et doit même sortir une grosse parade sur la reprise à bout portant d’un N’Diaye auteur d’une excellente entrée (90e+2). Une fin de match délicate qui ne remet pas en cause la victoire des lorientais et leur belle performance dans le jeu.

Cette victoire à Metz, la troisième de la saison à l’extérieur après celles à Paris et à Nice, assure déjà aux lorientais de réussir la meilleure saison de l’Histoire du club : avec 51 points, les lorientais font mieux que la saison dernière (49 points) et s’assurent au moins la 11ème place. Pour terminer dans les dix premiers, il faudra sans doute battre le week-end prochain une équipe lilloise encore en course pour la cinquième place. Un défi difficile, mais qui est une belle occasion pour les Merlus de terminer en beauté cette belle saison devant un Moustoir qui, on l’espère, sera plein !

La feuille de match

METZ 1-2
(1-1)
LORIENT

10 mai 2008 - 37ème journée
Metz, Stade Saint-Symphorien
Arbitre : M. Gautier

Marichez (cap.)
Vivian
(Delhommeau, 15e)
Bassong
Cubilier
Strasser
Gygax
(Bessat, 63e)
Agouazi
Barbosa
François
(N’Diaye, 72e)
Pjanic
Gueye

Non entrés :
Sissoko
Bong
Anastassowa
Renouard

 

Audard
Cantareil
Genton
(Boutruche, 86e)
Marchal (cap.)
Jallet
Jouffre

(Ewolo, 83e)
Abriel
Mansouri
Hautcoeur
Saïfi
Le Pen
(Namouchi, 77e)

Non entrés :
Salin

Marin
Moura
Robert

Entr. : Pouliquen Entr. : Gourcuff
Buteurs :
Gueye (34e)
  Buteurs :
Saïfi (45e+3)
Abriel (67e)
Avertissements :
Pjanic (59e)
 

Avertissements :
Abriel(53e)

L’après-match

Réagissez
sur le forum

Elisez
l’homme du match


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 166