Merci Stéphane !

Le lundi 28 mai 2007 à 23h45 par Equipe de rédaction

Merci Stéphane !

Ça y est Stéphane a raccroché les crampons. Ses buts, son état d’esprit remarquable, sa vision du jeu... resteront marqués longuement dans les souvenirs lorientais. Mais qu’en est-il de ses autres clubs (Laval, Saint-Etienne, Lens et Paris) ?
Pour y voir plus clair nous avons interrogé les supporters des différents clubs où il est passé.
L’interview vidéo réalisée par Bruno

<span
class="postbody">Laval
(1994 -1997)


Poussé par sa femme d’accepter de faire un essai
à Laval alors qu’il se
sentait très bien à Ancenis (D3),
Stéphane Pédron ne connaît pas une
saison flamboyante et d’ailleurs le club frôle la
relégation.
La suivante, au sein d’un excellent milieu de terrain dans
lequel Jérôme Leroy évolue à
droite, Stéphane Pédron réalise une
très
grosse saison et cette fois-ci c’est dans la quête
de l’accession à la
D1 que l’équipe échoue. Son pied gauche
est déjà redoutable et malgré
une saison 1996 – 1997 moins flamboyante les supporters
gardent une
très bonne image de Stéphane. Notons
d’ailleurs un brin de nostalgie de
leur part : leur club évolue maintenant en National et
n’est pas
parvenu à remonter au terme de cette saison.

« Quand il est arrivé (d’Ancenis, si
ma mémoire est bonne), personne ne le connaissait et ne
s’attendait à
le voir s’imposer en équipe première... ce qu’il
fit brillamment. Je
crois me souvenir qu’il avait mis un très beau but contre le
Red Star.
Plus qu’un souvenir précis, Pédron faisait
surtout partie de notre
"carré magique" (Pédron-Nalis-Tapoko-Leroy),
probablement le meilleur
milieu de terrain de D2... l’année où nous avons
failli monter. »

« c’était un joueur talentueux doté
d’une superbe frappe de balle, humble et apprécié
de ses coéquipiers et les supporteurs »

« Un grand regret pour moi d’avoir un
lâché un si bon gaucher ! Il
nous aurait fait du bien pourtant. C’était la bonne
époque lavallois
jusqu’en 1997... ça s’est gâté ensuite
et plus grand chose à se mettre
sous la dent. »

« Enfin concernant le but à Le Basser contre le
Red Star (une
reprise à l’entrée de la surface)
était certes beau mais surtout il
l’avait mis du pied droit (je sais pas s’il en a mis beaucoup avec ce
pied).
Et il avait expliqué à la radio pourquoi il
l’avait mis avec ce pied :
avant le match il y avait un match de lever de rideau qu’il regardait
en compagnie de Denis Troch. A un moment sur une action similaire un
joueur rate le but, et Pédron dit à Troch que lui
aurait contrôlé le
ballon pour se mettre sur son bon pied. Et Troch lui a dit que non il
faut dans ces cas-là tirait instantanément
même si t’es pas sur ton bon
pied.
Et donc pendant le match, quand c’est arrivé sur son mauvais
pied, il a préféré tirer
instantanément »

(A noter que dans l’interview vidéo accordée
à Bruno, Stéphane indique n’avoir jamais
marqué du droit.)

« Un très bon joueur qui avait un
super pied gauche. Très dangereux sur coup franc ,je me
rappelle de
celui qu’ il avait tirè contre Nice en 1/2 finale de coupe
de France
,il restait 1 minute ,il a envoyé un missile dans les buts
,énorme
cafouillage ,Nice était à 11 dans les buts et
adieu la finale... »


Saint-Etienne (1999-2001)


Ce fut deux saisons exceptionnelles pour Stéphane qui a
quitté le FCL
suite à sa relégation. Aux
côtés de Guel, Alex, Aloisio... le football
pratiqué par les verts est spectaculaire ! A plusieurs
reprises son nom
est cité pour rejoindre l’équipe de
France... la convocation ne viendra
jamais et la belle histoire stéphanoise
s’achève prématurément suite
à
l’affaire des faux passeports.
Là encore, on retient de lui ses buts (face à
Monaco et forcément
face à Coupet lors d’un derby) mais aussi un
état d’esprit exemplaire :

« Pédron, innnnnnoubliable !!! A même
titre que Alex et Aloisio. Super joueur vraiment, ce donnant a tous les
matchs.
Quel joueur !!! »

« Le joueur qui m’a fait rêver étant
jeune, bien que je le sois
toujours (…) mon premier maillot de foot fut
floqué de son nom, j’avais
alors 8 ans et quoi qu’il arrive je serai toujours très fier
de ce
maillot »

« Mon meilleur souvenir de ce joueur sous le maillot vert est
sans
aucun doute son égalisation lors du derby lorsqu’il
expédie un boulet
de sa spécialité dans les buts d’un Coupet
médusé (il avait d’ailleurs
déclaré en avant match craindre le pied gauche de
Pédron)
joueur au comportement exemplaire ! »

« C’était mon joueur
préféré lors de ses
dernières saisons passées au club, un pied gauche
magique, il fait vibrer GG. »

« JOUEUR EXEMPLAIRE je retiens surtout sa super
mentalité »

« C’était un super joueur avec une excellente
mentalité et bien sûr un très bon pied
gauche...
On ne l’a pas oublié du côté du Forez !
 »


Lens (2001 – Janvier 2003)


Une première année remarquable (le club finit
2ème !), une seconde plus difficile où il partira
finalement en prêt au PSG.
Néanmoins, les souvenirs restent chaleureux et on
n’oublie pas ses
buts : celui au Parc des Princes est encore dans toutes les
mémoires.

« Ah moi j’me souvient d’un superbe but au parc des princes
quasi du milieu du terrain quand il jouait avec Lens !
Letizi se demande encore comment ça a pu rentrer »

« Il avait fait une sacré saison quand on avait
fini 2e, il avait finis dans les meilleurs passeurs du championnat
 »

« Moi j’ai toujours aimé son pied gauche, et ses
belles frappes.
Sinon un bon joueur, sympathique(…) »

« Je me souviens qu’il était mon joueur
préféré lorsqu’il était
à
Lens quand il est arrivé de Saint-Etienne en même
temps que les Walemme
et Papa Sarr lors de la saison 2001-2002... »

« Sa frappe contre le PSG est aussi resté dans mon
esprit... »


Paris SG (Janvier 2003 - Juin 2003)


Le club traverse une de ses nombreuses crises et Pédron
vient en
renfort seulement 6 mois. S’il n’a pas eu le temps
de marquer
l’histoire du PSG, son match face à l’OM
au cours d’une victoire
historique et son but face à Troyes qui permet un superbe
retournement
de situation ont marqué les supporters du PSG.
Le but encaissé la saison précédente
face à Lens (voir ci-dessus) est là aussi
régulièrement cité.

« Le but qu’il marque contre Troyes a
vraiment été marqué dans un contexte
difficile (on perdait 2-0 et ou on
a finalement gagné 4-2.)
Ce match était pendant une mauvaise période et le
Parc était
plutôt "hostile" ce jour la. Le score n’arrangeant rien, le
but de
Pédron a été un peu le facteur qui a
inversé le match. Une frappe
terrible pleine lucarne alors qu’on avait vraiment du mal.
A noter aussi qu’il était titulaire pour le fameux 3-0 au
Vélodrome. »

« Son but, mais aussi son match.
Ce but a sûrement été son principal
fait d’armes au PSG.
Il faut comprendre le contexte. Ce soir là, le parc
était très très
en colère, et donc la pression terrible. N’est pas ce match
où Alonzo
dira après à propos du but sur coup franc, que
jamais, dans un contexte
habituel il se serait pris ce but ?. Benachour,
prêté par le PSG offre
le 1er but et marque le second,... les visiteurs mènent 2 0.
Ambiance
terrible. Paradoxalement presque, et contrairement aux autres
parisiens, amorphes sur le terrain pour la majorité,
Pédron a joué un
très bon match. C’est simple, il jouait.
Insensible à la pression ?
trop récemment arrivé pour craindre le parc ? On
ne sera pas, ce qui
est sur c’est qu’il a fait marquer le 1er but et
inscrit lui même le
2eme (ou l’inverse). Grâce à lui, on
était revenu avant la mi temps.
On était parti pour perdre ce match, mais il a eu un
éclair de génie.
son but a véritablement été le
détonateur de ce qu’on appelle "mettre
sur la voie". Pour çà, merci à lui.
 »

« Rien que de repenser à ce PSG Troyes, j’ai des
frissons »

« En effet, contexte
délicat...Perpère-Luis, super classement...la
routine habituelle quoi
A noter qu’il a tout de même participé
à la victoire 3-0 au
vélodrome qui stoppait une série de 15 ans sans
victoire chez les
Marseillais.
Un jour de rêve pour les supporters parisiens »

« Je retiens également un monstrueux but qu’il
nous a mis avec Lens au Parc la saison avant qu’on le recrute.
 »

« Moi j’ai kiffé et j’ai toujours pas compris
pourquoi on l’a pas gardé
ce mec. Pour moi il avait changé le jeu du PSG avec son pied
gauche de
rêve et sa vision du jeu. Encore un gros gâchis
alors qu’il avait de
l’avenir au club... Et putain le 0-3 au Vélodrome.... Et ses
frappes de
fou ! »

« Pédron restera malgré tout un joueur
qui a marqué les différents
clubs dans lequels il est passé, que ce soit Lens, Lorient
ou
Saint-Etienne. C’était un "joueur de club", un mec qui se
donne avant
tout pour l’équipe. Une caractéristique de plus
en plus rare chez les
pros d’aujourd’hui. »

« Je l’aimais bien aussi Pédron et son superbe
pied gauche, dommage
qu’il est connu le haut niveau sur le tard si je me souviens bien, un
bon gars avec une belle mentalité de joueur de club.
 »


Merci aux forumistes des sites :
www.stade-lavallois.com
www.asse.fr
www.madeinlens.com
www.planetepsg.com


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 94