[Lorient 1 - 0 Brest]

Lorient respire

Le mercredi 22 septembre 2010 à 00h29 par Bran Ruz

Lorient respire

Après le gros coup d’arrêt face à Caen en championnat, l’occasion de se relancer était belle, même dans le cadre de cette coupe dont personne ne veut. Devant une assistance très clairsemée, télévision oblige, et sur une pelouse en bon état cette fois-ci, les merlus ont logiquement dominé une pâle équipe brestoise et remis ainsi un peu d’ordre dans leur jeu. Contrat rempli donc, en attendant de voir mieux.

Que dire de cette première période si ce n’est qu’on a vu du rythme de la part des lorientais, avec de bonnes intentions, mal finies à l’approche de la surface brestoise, un peu dans la même veine que face à Caen. Ça passe surtout côté droit, Monnet-Paquet profitant souvent des largesses de Darlas, très approximatif dans son placement. Le premier danger vient pourtant à l’opposé avec Diarra dont la frappe contrée retombe au deuxième poteau sans que Kitambala à l’affût ne puisse redresser la balle. (17ème)
A l’opposé, Audard n’a rien à faire et doit attendre la 27ème minute pour voir Micola rater sa reprise au deuxième poteau. Les brestois évoluent alors clairement plus haut, desserrant l’étau lorientais et gênant plutôt efficacement les relances courtes des merlus. L’activité de Dubarbier, très mobile et disponible permet toutefois à ceux-ci d’approcher des buts d’Elana dont la défense concède quelques corners en fin de mi-temps. Et si côté brestois Grougi tente de réveiller son équipe grâce à une belle frappe non cadrée, ce sont les merlus qui ouvrent le score à la suite d’une superbe action collective où Kitambala reprend instinctivement un centre à terre de Monnet-Paquet. Lucarne, deuxième but de l’ex-auxerrois cette saison et scénario idéal puisque l’arbitre siffle la mi-temps juste après.

Autant le dire tout de suite, la deuxième mi-temps est à sens unique, avec des brestois totalement inoffensifs, orphelins de Nolan Roux jusqu’à son entrée en jeu à la 65ème minute. Les lorientais gèrent intelligemment leur avantage, monopolisant le ballon et jouant haut, tentant de doubler la mise à plusieurs reprises comme sur des frappes de Kitambala, bien lancé par Dubarbier (52ème) ou encore un quart d’heure plus tard, Elana boxant bien le tir du vif attaquant lorientais. Plutôt passeur, Dubarbier a lui aussi sa chance mais il ne cadre pas son tir après un bon décalage de Kitambala. La complicité entre les deux n’est donc pas récompensée tandis que Gameiro remplace l’argentin (66ème).
Le maigre public du Moustoir soutient et pousse ses joueurs, ça combine assez bien mais les débordements ou centres n’aboutissent pas, et Gameiro voit une de ses tentatives repoussée en deux temps par le portier brestois. Il faut attendre la 88ème minute pour voir les finistériens se montrer dangereux, suite à un coup-franc très bien enroulé de Grougi. Audard stoppe la balle grâce à un joli réflexe, celle-ci n’ayant finalement pas été déviée. Une égalisation aurait été bien cruelle tant la domination était lorientaise.

Voilà donc de quoi se rassurer quelque peu, même si tout est loin d’être résolu ce soir. Il y a eu du mieux, notamment au milieu de terrain avec l’énorme activité de Romao et un Mvuemba nettement plus actif que ces derniers temps. Les débordements de Diarra ont aussi pesé tandis que Kitambala, virevoltant, a souvent semé la défense brestoise. La défense, devant la transparence brestoise, a gentiment assuré. Le jeu était bien plus fluide, surtout en deuxième mi-temps, avec une mobilité en partie retrouvée. A confirmer samedi contre Monaco.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 161