[Marseille 2-0 Lorient]

Lorient relance l’OM

Le samedi 21 août 2010 à 21h20 par Chawax

Lorient relance l'OM

Les Merlus n’ont pas su profiter de la crise qui couve à Marseille et reviennent bredouilles de leur voyage dans la cité phocéenne. Rapidement menés suite à un but de Heinze, puis privés sur blessure de Bourillon puis de Koné, les Lorientais ont mis du temps à revenir dans le match et n’ont pas su concrétiser les occasions occasions qu’ils se sont procurés pendant leurs temps forts. Taiwo à l’entrée des 20 dernières minutes n’a lui pas laissé passer l’occasion d’assurer la victoire de l’OM et anéantir les espoirs des joueurs bretons. Dommage car les marseillais semblaient prenables ce soir ...

Lorient avait parfaitement entamé ses deux premiers matchs cette saison en ouvrant rapidement le score contre Auxerre puis Nice. On pouvait donc espérer que les joueurs lorientais allaient bouger des marseillais au bord de la crise de nerf dès le début du match. Mais il faudra attendre plus de 20 minutes pour voir les joueurs de Christian Gourcuff entrer dans leur match ! Entre temps Gabriel Heinze avait déjà donné l’avantage aux Olympiens en étant le premier sur le ballon après une parade de Cappone sur une tête de André Ayew (6’, 1-0, Heinze). Une action à l’image du début de match des Lorientais, complètement à côté de leurs pompes pendant 20 minutes. Passivité, déchet technique, manque de mobilité, c’est un visage très inquiétant que montre le FC Lorient. Tout le contraire d’une équipe marseillaise qu’on annonçait pourtant dans le doute mais qui développe un football propre et s’engouffre dans les espaces laissés par la défense lorientaise. Avant l’ouverture du score de Heinze, Lucho (4’) puis Ayew (4’) avaient donné des sueurs froides aux supporters lorientais en mettant déjà en exergue le manque d’agressivité de la défense bretonne. Un centre de Valbuena (11’) puis une tête de Brandao (19’) auraient pu ensuite permettre aux marseillais de faire un break.

Après avoir regardé jouer les marseillais pendant 20 minutes, Lorient pointe enfin le bout de son nez grâce à deux frappes de Diarra en dehors du cadre (22’) puis Jouffre qui oblige Mandanda à se coucher après avoir fixé Taiwo (23’). Mais c’est la rentrée de Fabien Robert à la place de Koné (remplacé sur blessure alors que lui-même avait déjà remplacé Bourillon sur blessure au bout de 10 minutes !) qui va réellement dynamiser le jeu lorientais. On voit enfin de beaux mouvements collectifs côté lorientais, comme cette action côté droit terminée par Gameiro qui ne peut assurer sa frappe suite à une intervention de Heinze (34’), mais surtout cette remontée rapide du ballon et cette ouverture millimétrée de Fabien Robert dans la profondeur pour Gameiro (39’). Mais l’attaquant lorientais perd son duel face au nouveau capitaine marseillais. Les marseillais restent dangereux, comme sur ce centre de Azpilicueta (36’), cette frappe en pivot de Valbuena (38’) ou encore cette frappe du même Valbuena contrée par Morel après une déviation de Brandao (44’). Mais si les premières minutes du match avaient été à sens unique, les débats se sont désormais équilibrés. Et on se dit que l’espoir n’est pas mort pour les Lorientais.

Impression confirmée par l’excellente entame de deuxième mi-temps des Lorientais. Plus agressifs, placés beaucoup plus haut, plus appliqués techniquement, les joueurs bretons dominent outrageusement une équipe marseillaise qui pare au plus pressé et éprouve mille difficultés à sortir de son camp. Mais Amalfitano (54’) et Gameiro (54’) butent sur un Mandanda malheureusement bien plus convaincant que lors de ses dernières sorties ... Un temps fort que les Lorientais ne parviennent donc pas à exploiter. Et petit à petit les marseillais reviennent dans le match et la rencontre s’équilibre à nouveau. Comme en témoignent cette frappe de Taiwo bien captée par Cappone (63’) et un but de Heinze logiquement refusé pour une position de hors jeu (69’). Mais le tournant du match intervient à la 70ème minute : sur un contre rapide Gameiro prend de vitesse la défense marseillaise et se présente face à Mandanda. Mais sa frappe dans un angle difficile est repoussée par Mandanda ... alors que Fabien Robert attendait le ballon seul devant le but (70’) ! Deux minutes plus tard, sur un coup franc renvoyé par la défense lorientaise, Taiwo reprend sans contrôle à l’angle de la surface, sa frappe ras de terre est légèrement déviée et trompe la vigilance de Cappone (72’, 2-0, Taiwo). Les Lorientais tenteront en vain de sauver l’honneur, sans se créer de véritable occasion. Ce sont au contraire les marseillais qui se créent une dernière occasion par le duo des frères Ayew, André ne cadrant pas sa tête sur un centre au premier poteau de Jordan (82’). Affaiblie par de nombreuses absences, perturbée par un mercato qui tourne au grand cirque, cette OM là ne s’est pas montrée très convaincante et il y avait de la place pour ramener au moins un point de ce déplacement au Vélodrome. Encore aurait-il fallu montrer une agressivité plus constante tout au long du match et profiter des temps forts pour marquer et faire douter cette équipe marseillaise. Pour noircir encore le tableau, les Merlus ont perdu sur blessure deux défenseurs centraux, Grégory Bourillon et Lamine Koné. Pas de quoi faciliter le travail de Christian Gourcuff dans les jours et semaines à venir dans un secteur qui n’a pas encore (loin de là même) levé tous les doutes.

- Réagissez sur le forum

- Elisez l’homme du match


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 105