Lorient - Bordeaux : 0-3

Le mercredi 24 avril 2002 à 01h12 par Equipe de rédaction

Lorient - Bordeaux : 0-3

Un ton au-dessus de son adversaire du soir, Bordeaux a remporté sans trembler la première Coupe de la Ligue de football de son histoire face à Lorient (3-0), samedi au Stade de France, s’offrant du même coup une place en Coupe de l’UEFA pour la prochaine saison.

Le résumé

Face à des Lorientais valeureux mais bien trop brouillons dans la finition, les partenaires de Christophe Dugarry ont construit leur succès en première période. Ainsi, leur toute première occasion fût la bonne, lorsqu’à la suite d’un bon travail de Camel Meriem puis de David Jemmali sur le côté droit, l’inévitable Pauleta d’un tir au ras du sol trompait le gardien Lorientais (5e, 1-0). La patte Meriem Grâce à leur emprise au milieu de terrain, les Bordelais imposaient leur rythme et se créaient systématiquement les meilleures occasions, que ce soit Dugarry de la tête (17e), Alexei Smertin (24e) ou Eduardo Costa (4Oe), dont les tirs étaient néanmoins arrêtés par Stéphane Le Garrec. Puis, peu avant le mi-temps, Meriem, dont l’activité avait jusque-là grandement contribué à la domination bordelaise, apposait définitivement sa griffe sur le match en trompant en deux temps, son premier tir ayant été repoussé, le gardien des Merlus (42e, 2-0).

En face, les Bretons tentaient bien de déstabiliser la solide défense girondine, mais ils pêchaient pratiquement à chaque fois dans la dernière passe. Le gardien de Bordeaux Frédéric Roux n’avait presque pas à s’employer, hormis sur un tir lointain de Yohan Bouzin, capté sans difficultés (37e). A l’image de Jean-Claude Darcheville, complètement inefficace à la pointe de l’attaque lorientaise, les Merlus allaient définitivement boire la tasse un quart d’heure après la reprise, lorsque Pauleta, bien servi par un centre de Dugarry, marquait son but de la soirée d’une superbe reprise de volée à l’horizontale (60e, 3-0). Avec trois buts d’avance, Bordeaux terminait son match consciencieusement, tandis que Lorient tentait tant bien que mal de sauver l’honneur, mais sans réussite, même si un coup franc lointain de Seydou Keita (85e) passait juste à gauche du but girondin.

Les réactions

Yvon Pouliquen : « Je ne vais pas reprocher quelque chose à l’équipe, ce n’est pas mon genre. Cette déception, on va l’atténuer et l’oublier très vite. Le passé n’a pas d’avenir. Mais malgré la défaite, on a appris ce soir. J’espère que ce sera profitable pour la finale de la Coupe de France. Mais avant, on a une demi-finale de la Coupe du maintien à jouer contre Marseille, et un finale, je l’espère, à Metz. »

Jean Claude Darcheville : « Cela fait trois ans que je suis à Lorient et j’ai toujours donné le maximum. Ce soir c’était un jour sans, c’est dommage. Je suis très déçu du comportement des supporteurs. C’est ce que je retiendrai ce soir plus que l’attitude du public bordelais . Même si je n’ai pas été très bon, je ne suis pas un robot, je dépends du collectif . Je suis encore à Lorient, il me reste deux matchs de Championnat et une finale ».

Pascal Feindouno, attaquant lorientais, au micro de France 3 : « On est tous déçus, le groupe, le public. On n’était pas bien en place ce soir, il n’y a rien à dire, Bordeaux était plus fort ».


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 95