Lorient 2-1 Valenciennes

Le samedi 5 janvier 2008 à 23h00 par Chawax

Lorient 2-1 Valenciennes

Les lorientais démarrent bien l’année 2008 en obtenant la qualification face à Valenciennes, grâce à un doublé d’un Fabrice Abriel étincelant. Après une première mi-temps sans but, les lorientais ouvrent le score dès le retour des vestiaires, avant que Pujol n’égalise logiquement un peu après l’heure de jeu. Et alors que Valenciennes semble avoir pris l’ascendant sur le match, c’est à nouveau Abriel qui trouve le chemin des filets à l’entrée du dernier quart d’heure. Malgré la pression valenciennoise, les lorientais s’accrochent à ce court avantage qui leur offre le ticket pour les seizièmes de finale.

L’analyse du match

Il y a quelques mois Valenciennes avait mis fin à l’incroyable début
de championnat des lorientais en s’imposant au Moustoir au terme d’un match
de grande qualité. On espérait revoir la même qualité
de spectacle ce soir, mais avec un résultat à l’avantage des lorientais
cette fois. Une victoire espérée qui serait un petit événement
pour les Merlus qui ont pris l’habitude de se faire sortir dès le premier
tour des coupes depuis quelques saisons ! Pour ce match Christian Gourcuff doit
remodeler sa défense en l’absence de Marchal et Jallet, remplacés
poste pour poste par Genton et Boutruche. Mêmes problèmes pour Alain
Kombouaré qui doit faire face au forfait de Ouaddou et Bezzaz en défense,
tandis que Johan Audel rate une nouvelle fois ses retrouvailles avec un Moustoir
qui ne l’a pas oublié ...

Comme en septembre, ce sont les lorientais qui démarrent le mieux le
match. Après un petit round d’observation, les lorientais emballent le
match et mettent du rythme grâce à une grande mobilité.
Sous l’impulsion d’un Vahirua bien en jambe, les lorientais se créent
des situations dangereuses devant les buts de Penneteau. C’est d’abord Hautcoeur,
bien décalé par Vahirua, qui adresse un bon centre sur lequel
Saïfi est trop court (6e). Vahirua encore lui adresse un bon centre repris
de la tête par Abriel, sur le recul, et qui place sa tête hors du
cadre (11e). Une nouvelle belle action collective lorientaise se termine par
une remise de Vahirua pour Abriel qui enroule trop sa frappe (17e). Bousculés
dans le jeu, les valenciennois haussent le ton physiquement, pas toujours de
manière très correcte comme en témoignent les tacles irréguliers
de Sommeil et Rippert (ce qui vaudra au défenseur valenciennois d’être
sifflé par le Moustoir pendant tout le reste du match !). Mais cette
méthode a des résultats puisque les valenciennois se montrent
enfin dans ce match d’abord sur une reprise de volée de Mater sur un
centre de Roudet, mais Audard se couche bien (20e). Puis c’est Roudet qui reprend
de volée sur son coup franc repoussé par le mur lorientais, mais
Audard se couche parfaitement une nouvelle fois (25e). Après un premier
quart d’heure encourageant, les lorientais baissent donc de rythme et laissent
aux valenciennois les clés du match. Les lorientais sont parfois dangereux
sur de beaux mouvements collectifs, comme ce centre tendu de Saïfi bien
capté par Penneteau (35e), cette percée de Le Pen sur le côté
gauche terminée par une frappe dévissée (38e) ou ce but
logiquement refusé à Hautcoeur suite à une somptueuse ouverture
de Ewolo (39e). Mais ce sont bien les valenciennois qui imposent le rythme du
match. Des valenciennois qui vont rater une occasion incroyable juste avant
la pause : suite à une perte de balle de Morel près du rond central,
Savidan décale Mater qui adresse un centre parfait pour Pujol, mais le
joueur formé à Nantes rate l’immanquable à quelques centimètres
de la ligne de but (44e) ! Les deux équipes rentrent donc aux vestiaires
sur ce score logique de parité, chaque équipe ayant eu sa période
favorable, même si les plus grosses occasions sont à mettre à
l’actif des nordistes.

Le raté de Pujol va prendre encore plus d’importance dès le début
de la deuxième mi-temps. Boutruche rentre dans l’axe côté
droit et sert Abriel à l’entrée de la surface, la défense
de VA recule et le milieu lorientais ajuste Penneteau (46e, 1-0). Les nordistes
accusent le coup quelques minutes, laissant aux lorientais l’occasion de doubler
la mise sur une supber percée de Le Pen conclue par une frappe dévissée
de Hautcoeur (55e). Mais les hommes de Kombouaré retrouvent vite leur
allant et mettent en difficulté la défense lorientaise. D’abord
par Ducourtioux qui adresse un centre-tir sur lequel Audard se détend
pour repousser le ballon en corner (56e). Audard est à nouveau mis à
contribution sur un coup franc cadré de Roudet. Sur le corner, Savidan
s’impose de la tête au premier poteau mais sa tentative n’est pas cadrée
(61e). Mais à force de pousser, les valenciennois vont parvenir à
leurs fins au terme d’une belle action collective : Mater décale Savidan
qui centre en retrait pour Pujol qui bat Audard de près (1-1, 64e). Les
valenciennois ne s’arrêtent pas à cette égalisation et continuent
à pousser sur les buts de Audard. Il faut toute la vivacité de
Morel pour contrer Mater sur un centre magnifique d’un Savidan intenable (68e).
On voit mal alors comment les lorientais vont pouvoir résister à
une équipe de Valenciennes alors supérieure dans tous les domaines
... Et pourtant une frappe ratée de Boutruche atterrit dans les pieds
de Abriel, seul dans une défense nordiste inattentive, et qui bat Penneteau
de près (74e, 2-1). Un but qui n’empêche pas les valenciennois
de continuer sur leur lancée, comme sur ce lob intelligent de Savidan
sur lequel Audard doit se détendre pour repousser en corner (78e). Marin
aura bien l’occasion de faire le break sur un service de Le Pen, mais l’ancien
sedannais croise trop sa frappe (85e). Les lorientais souffriront donc jusqu’à
la dernière minute avec une tête de Pujol non cadrée (90e+2)
et une frappe de Mater au-dessus (90e+3). Mais les lorientais tiennent jusqu’au
bout et obtiennent leur billet pour les seizièmes de finale. Les lorientais
n’ont pas brillé, mais se sont qualifiés. Une victoire qui permet
aux Merlus de poursuivre la bonne série entamée fin 2007 : Lorient
est désormais invaincu depuis 9 matchs !

La feuille de match

LORIENT 2-1
(0-0)
VALENCIENNES

5 janvier 2008 - 32èmes
de finale de la Coupe de France
Lorient, Stade du Moustoir
Arbitre : M. Fautrel

Audard
Boutruche

(Mansouri, 76e)
Genton
Ciani
Morel
Hautcoeur
Ewolo
Abriel
Le Pen (cap.)
Saïfi
(Bourhani, 87e)
Vahirua
(Marin, 60e)

Non entrés :
Cappone
Benatia
B . Robert
Cantareil

Penneteau (cap.)
Mater
Rippert
Sommeil
M. Traoré
(Sebo, 79e)

Ducourtioux
Doumeng
Saez
Roudet
Pujol
Savidan
(D. Traoré, 87e)

Non entrés :
Grondin
Sanchez
Belmadi

Entr. : Gourcuff Entr. : Kombouaré
Buteurs :
Abriel (46e, 74e)
Buteurs :
Pujol (64e)
Avertissements :
Marin (69e)

Avertissements :
Sommeil (12e)
Saez (34e)
Doumeng (66e)

L’après-match

Réagissez
sur le forum


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 101