[Montpellier]

Les déclarations d’après-match

Le dimanche 9 mai 2010 à 00h52 par Erwan

Lorient

Christian Gourcuff : « Je suis honteux de ce que l’on a fait en première mi-temps. Cela ne nous était jamais arrivé cette année. Notre première mi-temps est indigne. On savait que ce serait un contexte avec beaucoup d’agressivité, mais cela fait partie du jeu et là on a été complètement passifs. On est heureux de n’être menés que 2-0, compte tenu de ce que l’on a produit. Ce match devait être fini à la mi-temps, avec plus d’efficacité et d’adresse. Finalement, on peut revenir dans le match. On sauve la face à la dernière minute, mais on a fait simplement illusion. On sait que pour nous le troisième match est le plus compliqué. On a fait nos pires performances dans ce contexte-là. Ce soir, c’est mentalement que l’on n’y était pas. Montpellier nous a bousculé avec beaucoup de dynamisme et de mouvement. On a rarement été bousculé comme ça pendant une mi-temps, il y avait un monde d’écart. Ca montre bien qu’ils sont capables de belles choses, leur parcours est exceptionnel. Est-ce que Montpellier nous a laissé jouer en seconde période ? Ils ont en tout cas montré moins de maîtrise ».

Montpellier

René Girard (entraîneur de Montpellier) : « On perd rapidement des joueurs cadres de l’équipe. On a presque changé de milieu en deuxième mi-temps. La première mi-temps a été remarquable, faite de mouvement et d’engagement. On a un peu péché ensuite dans la maîtrise et la conservation du ballon. C’est une victoire, mais à quel prix ? C’est vraiment inquiétant. On verra demain ou après demain où en sont les blessés. Romain Pitau est le garçon le plus touché. Pour être tranquilles et ne pas compter sur les autres, il fallait gagner tous nos matches. On en a gagné un, il en reste un second ».

Mapou Yanga-Mbiwa (défenseur de Montpellier) : « Il fallait prendre les trois points pour le dernier match à la maison. On a perdu un joueur sur un rouge, mais on a un bon effectif pour combler ce manque. On donnera tout pour bien finir à Paris. Au sujet de mon départ sur le second but, on avait parlé à la causerie que c’est une équipe qui s’alignait toujours. J’ai mis la balle derrière pour tenter le coup. J’ai eu la chance que l’adversaire me coupe les jambes. Bordeaux est derrière et ne veut pas lâcher. On a la chance de pouvoir découvrir l’Europe pour certains si on gagne à Paris. On va tout donner pour ça. Cela va se jouer sur le dernier match. Si on arrive à gagner, ce sera la cerise sur le gâteau ».


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 92