Lens 1-1 Lorient

Le samedi 24 novembre 2007 à 21h54 par Chawax

Lens 1-1 Lorient

Quatrième opposition Lens - Lorient, et quatrième score nul 1-1 ! Un bon point obtenu par les lorientais face à une pâle équipe lensoise. Mais les lorientais peuvent nourrir des regrets car après avoir ouvert le score par Vahirua (12e), les merlus offrent l’égalisation à Pieroni sur une balle perdue en milieu de terrain (18e). Malgré une nette supériorité collective, les lorientais ne parviendront pas à concrétiser au tableau d’affichage leur avantage dans le jeu. Mais les Merlus ont incontestablement retrouvé une grande partie de leur jeu après une longue série difficile.

L’analyse du match

Après s’être rassuré après des victoires contre
Metz et Toulouse lors de la dernière journée, lensois et lorientais
se retrouvaient pour la quatrième fois de leur histoire en Ligue 1 à
Felix-Bollaert. Côté lensois, les absences sont nombreuses, entre
les suspensions (Demont, Monterrubio, Kovacevic) et les blessures (Hilton, Carrière).
A l’inverse Christian Gourcuff peut aligner la meilleure équipe de titulaires
possible en l’absence prolongée de Hamed Namouchi. Les lorientais abordent
donc la rencontre dans les meilleures dispositions.

Et en effet les lorientais démarrent mieux le match que leurs adversaires
lensois. Les premières escarmouches ont beau être lensoises (Dindane,
2e et 10e), ce sont bel et bien les lorientais qui maîtrisent les débats.
Beaucoup de mobilité, des combinaisons à une touche de balle,
plus de gnac dans l’attaque du ballon, les lorientais déroulent leur
jeu et sont vite récompensés sur une action d’école : une
déviation de Saïfi pour Ewolo qui perce dans l’axe et trouve Vahirua
laissé seul par Laurenti sur le côté gauche. Le tahitien
ne manque pas l’occasion de débloquer son compteur buts, bloqué
à 4 unités depuis le match contre Lyon et bat Runje (12e, 0-1).
Les lorientais sont euphoriques et tout proches de doubler la mise par Morel
qui rentre vers l’intérieur et décoche une belle frappe au ras
du poteau (16e). Mais comme souvent dans ce cas depuis le début de la
saison, les Merlus vont se charger de remettre à flot un navire lensois
en train de couler : sur une mauvaise passe en retrait de Vahirua dans le rond
central, Lacourt lense Pieroni dans l’axe et l’attaquant belge lobe Audard venu
à sa rencontre (18e, 1-1). Rageant ... D’autant plus que les lensois
ne montreront plus rien dans une première mi-temps nettement dominé
par une équipe lorientaise au collectif bien huilé et qui se crée
des occasions. Saïfi est d’abord devancé de justesse par Aubey sur
une ouverture de Vahirua (22e). Puis Vahirua s’infiltre dans la défense
lensoise et envoie une frappe puissante au ras de la lucarne qui fait passer
des sueurs dans le dos des supporters lensois (34e). Mais la plus grosse occasion
lorientaise est signée Saïfi : à l’issue d’un nouveau mouvement
d’école, Hautcoeur adresse un centre parfait pour Saïfi, mais la
tête à bout portant de l’algérien est repoussée miraculeusement
en deux temps par Vedran Runje, le portier lensois (37e). Les deux équipes
rentrent aux vestiaires sur un score de parité. Mais les lorientais peuvent
déjà avoir de véritables regrets ...

Si la première mi-temps s’est déroulée sur un rythme élevé,
la deuxième mi-temps sera nettement moins animée. La faute à
des lorientais qui cherchent leur second souffle. Et comme il ne faut pas compter
sur une équipe lensoise brouillonne pour voir du jeu, le spectacle tombe
dans l’à-peu-près ... Mais à ce non-jeu, ce sont les lensois
qui s’en tirent le mieux et se créent des situations dangereuses devant
les buts lorientais. C’est d’abord le jeune Monnet-Paquet qui perce la défense
lorientaise, mais sa frappe en bout de course n’inquiète pas Audard (50e).
Le gardien lorientais doit par contre se détendre pour claquer une lourde
frappe de Dindane (54e). Mais la plus grosse frayeur pour les bretons sera l’énorme
occasion de Boukari suite à une invraisemblable mésentente entre
Ciani et Marchal, mais le lensois envoie une offrande de Dindane dans les tribunes
lensoises (77e). Les lorientais restent supérieurs dans la circulation
du ballon, mais sont nettement moins percutants qu’en première période
dans leurs offensives et en dehors d’un débordement de Le Pen mal conclu
par Hautcoeur (63e), il faudra attendre les 10 dernières minutes pour
voir les Merlus réellement inquiéter Vedran Runje. Une première
fois par Saïfi qui profite d’un faux appel de Bourhani pour s’ouvrir le
chemin des buts mais l’algérien frappe à côté (81e).
Et la deuxième fois toujours par Saïfi qui bénéficie
d’une excellente percée de Bourhani pour se retrouver en bonne position,
mais sa frappe du plat du pied qui prenait le chemin des buts est repoussée
par un pied lensois (90e). Cette occasion sera la dernière de la rencontre,
malgré une poussée désordonnée des lensois dans
les arrêts de jeu.

La feuille de match

LENS 1-1
(1-1)
LORIENT

24 novembre 2007 - 15ème
journée
Lens, Stade Félix Bollaert
Arbitre : M. Duhamel

Runje
Aubey
Bisevac
Coulibaly (cap.)
Laurenti
Monnet-Paquet
(Boukari, 66e)
Lacourt
Sablé
Ramos
(Akalé, 59e)
Pieroni
(Pollet, 77e)
Dindane

Non entrés :
Le Crom
Diane
Keita
Mangane

 

Audard
Morel
Ciani
Marchal (cap.)
Jallet
Le Pen
Ewolo
(Mansouri, 86e)
Abriel
Hautcoeur
(Marin, 72e)
Saïfi
Vahirua
(Bourhani, 55e)

Non entrés :
Cappone
Cantareil
Genton
B. Robert

Entr. : Papin Entr. : Gourcuff
Buteurs :
Pieroni (18e)
Buteurs :
Vahirua (12e)
Avertissements :
Pieroni (61e)
Laurenti (90e+1)
Avertissements :
Marchal (44e)

L’après-match

Réagissez
sur le forum

Elisez
les joueurs du match


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 58