[Bilan]

La saison 2017 / 2018 en chiffres

Le dimanche 10 juin 2018 à 20h36 par Chawax

La saison 2017 / 2018 en chiffres

Avec l’arrivée de Mickaël Landreau comme entraîneur, un renouvellement profond de l’effectif, une équipe qui faisait beaucoup d’envieux sur le papier et un bon début de saison, on espérait que cette saison 2017 / 2018 serait la saison du renouveau pour un FC Lorient tout fraîchement relégué de Ligue 1. Mais avec une très décevante 7ème place et un fond de jeu médiocre tout au long de la saison, c’est finalement sur une nouvelle saison ratée que les merlus enchaînent. Retour en chiffres sur une saison 2017 / 2018 qui aura finalement été dans la continuité des précédentes ...

0

Comme le nombre de victoire chez une des trois équipes reléguées en fin de saison : Bourg-en-Bresse (2-2), Quévilly-Rouen (0-3) et Tours (1-3). Trois matchs qui auront eu beaucoup de points communs : manque d’investissement, erreurs de concentration, pauvreté du jeu collectif. Quand on voit le peu de points qu’il a finalement manqué au FCL pour accrocher les playoffs, on se dit qu’avec un peu de sérieux sur ces rencontres largement à leur portée, la saison des merlus aurait pu se finir d’une toute autre manière.

5

Comme le nombre de cartons rouges reçus cette saison par les lorientais. À noter que ces 5 expulsions se concentrent sur seulement 3 rencontres, les merlus terminant à deux reprises à 9, à Brest et à Nîmes. Les 5 cartons rouges lorientais : Guendouzi (à Auxerre, 8ème journée), Wissa et Cabot (à Brest, 33ème journée), Bouanga et Conté (à Nîmes, 35ème journée).

6

Comme le nombre de buts inscrits lors de la victoire face à Bourg-en-Bresse (6-0) lors de l’avant-dernière journée de championnat. Une victoire qui constitue un nouveau record pour le FC Lorient dans le monde pro, effaçant des tablettes un 5-0 face à Boulogne-sur-Mer en Ligue 1 lors de la saison 2009 / 2010.

6

Comme le nombre de points pris face au Stade de Reims. Le FC Lorient aura su se montrer au niveau lors des deux oppositions face à l’équipe qui aura écrasé la saison de Ligue 2. Une victoire avec la manière 2-1 à l’aller puis une victoire 1-0 au retour en Champagne, récompensant une prestation très volontaire des lorientais. Mais cette équipe était aussi capable de passer complètement à travers face à des adversaires plus faciles. Cette irrégularité dans l’investissement, c’est sans doute ce qui aura coûté la montée aux lorientais.

Les lorientais auront également pris 6 points face à l’US Orléans (2-1, 3-1). Et à l’inverse ils n’auront pas pris le moindre point face à deux équipes : Nîmes (1-2, 0-1) et Valenciennes (2-4, 0-1).

6

Comme le nombre de passes décisives de Vincent Le Goff, meilleur passeur de la saison. Une petite surprise car le jeu sur les côtés a donné l’impression d’être déficient tout au long de la saison ! Mais il faut croire que la qualité technique du latéral gauche lorientais lui permet d’être précis dans ses passes devant le but. Il devance le couple Marveaux / Cabot (5 passes décisives chacun) et Bounga (4).

7

Comme la place occupée par Lorient en fin de saison. Un petit exploit pour les lorientais qui disposaient sans doute de l’effectif le plus complet de Ligue 2 de ne même pas avoir réussi à accrocher ne serait-ce que la 5ème place donnant accès aux play-offs ! Les merlus auront occupé deux fois la place de leader, aux 6ème et 7ème journée, récompense d’un début de saison prometteur. Ils n’auront occupé que 5 journées au total une des deux premières places offrant un billet direct pour la Ligue 1, la dernière fois après la 15ème journée et une victoire dans le derby face à Brest.

10

Comme le nombre de buts inscrits par Pierre-Yves Hamel, meilleur buteur lorientais de la saison, auteur par ailleurs de 3 buts en Coupe de France. Si son style divise, "Pythou29" aura été une des rares révélations de cette saison. Titularisé pour la première fois face à Brest lors de la 15ème journée, il inscrit un doublé et gagne une place de titulaire.

L’autre grand buteur lorientais de la saison est Denis Bouanga qui laisse pourtant l’impression d’une saison ratée. Il faut dire que le joueur vedette de l’attaque lorientaise avait d’excellentes statistiques à mi-saison avec 9 buts en 20 journées auxquels il fallait rajouter un but en Coupe de la Ligue, 5 buts en Coupe de France et 4 buts en amical. Mais après son doublé fin janvier en déplacement à Montpellier en Coupe de France, le gabonais est resté muet jusqu’à la fin de saison perdant même progressivement sa place dans le onze titulaire puis finalement dans le groupe.

Les buteurs lorientais : Hamel (10), Bouanga (9), Marveaux (7),Courtet (6), Rose (4), Wissa (4), Claude-Maurice (3), Danic (3), Le Goff (2), Lemoine (2), Mara (2), Selemani (2), Conté (2), Cabot (1), Moreira (1), Waris (1), Wadja (1).

21

Comme le nombre de rencontres consécutives des lorientais avec au moins un but inscrit, entre la réception de Niort (0-0, 11ème journée) et le déplacement à Brest (0-3, 33ème journée). Marquer des buts n’aura donc pas été véritablement un problème pour les lorientais cette saison. Le problème est que sur ces 21 rencontres, Lorient n’aura réussi à conserver ses cages inviolées qu’à 5 reprises. Tout un symbole de ce manque d’équilibre qui aura été le principal frein aux ambitions des lorientais cette saison.

26

Comme le nombre de joueurs utilisés cette année par Mickaël Landreau. Parmi eux ils sont 5 à avoir joué leurs premières minutes en pro : Ibrahima Conté, Franklin Wadja, Alexis Claude-Maurice, Moussa Guel et Maxime Etuin.

Le onze type lorientais (en fonction du nombre de minutes jouées pendant la saison) : Petkovic - Le Goff, Conté, Touré, Moreira - Bouanga, Lemoine, Wadja, Cabot - Hamel, Marveaux.

46

Comme le nombre de buts encaissés par le FC Lorient lors de la saison 2017 / 2018. Une 8ème place mitigée au classement des défenses, derrière tous les concurrents à la montée, et ce n’est pas un hasard ! La défense lorientaise aura été plus hermétique sur la poule aller (21 buts encaissés) que sur la poule retour (25). Preuve de l’impression de solidité dégagée par les merlus en début de saison, la défense lorientaise était la meilleure de L2 au soir de la 7ème journée (4 buts encaissés). À partir de la 8ème journée, Lorient n’est plus que la 11ème défense de Ligue 2. Les entraîneurs et les joueurs passent mais le constat reste le même depuis plusieurs saisons : Lorient prend trop de buts. Il ne faut sans doute pas aller chercher plus loin les causes de l’échec ...

61

Comme le nombre de buts inscrits par l’attaque lorientaise. Ce qui place le FCL à la quatrième place du classement des attaques. Un total plutôt bien équilibré entre la poule aller (31) et la poule retour (30). Sur ces 61 buts, 36 ont été inscrits au Moustoir (3ème attaque à domicile) et 25 en déplacement (5ème attaque à l’extérieur).

61

Comme le nombre de cartons jaunes reçus par les lorientais. Complétés par 5 cartons rouges, ils placent Lorient à la 6ème place du classement du fair-play. Trois joueurs se sont particulièrement "distingués" dans ce domaine : Conté (10 avertissements), Moreira (9) et Lemoine (9).

3420

Comme le nombre de minutes jouées cette saison par Vincent Le Goff. Le latéral gauche lorientais n’aura donc pas manqué la moindre minute cette saison. À noter qu’il était déjà le joueur le plus utilisé la saison dernière en Ligue 1. Il devance Danijel Petkovic et Steven Moreira.

8566

Comme la moyenne de spectateurs au Moustoir cette saison. Un chiffre évidemment en baisse par rapport à la dernière saison en Ligue 1 et qui fait de Lorient le 5ème stade de Ligue 2 par son affluence. La meilleure affluence correspond sans surprise à la venue de Brest (13 586 spectateurs). L’autre rencontre ayant accueilli plus de 10 000 spectateurs est la réception du Paris FC. C’est la réception de Niort, un lundi soir, qui a attiré le moins de monde (6 590 spectateurs). Et on ne peut pas donner tort aux absents !


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 47