[Bilan]

La saison 2015 / 2016 en chiffres

Le lundi 16 mai 2016 à 16h42 par Chawax

La saison 2015 / 2016 en chiffres

Pour sa deuxième saison à la tête du FC Lorient, Sylvain Ripoll a amené son équipe vers un maintien tranquille, agrémenté d’une demi-finale de Coupe de France perdue face au PSG et qu’un quart de finale de Coupe de la Ligue. Mais cette saison a pourtant laissé beaucoup de supporters sur leur faim. La faute à un jeu trop rarement enthousiasmant. Et la faute surtout à une fin de saison compliquée où l’équipe, installée en milieu de tableau, a semblé lâcher une fois le maintien acquis et termine finalement à une 15ème place en deçà des objectifs du club. Et c’est souvent la dernière impression qui reste ... Retour en chiffres sur une saison dont il faudra tirer les enseignements pour vivre une prochaine saison, la 11ème consécutive en L1, plus consistante.

1

Comme le nombre de journées passées dans la zone de relégation. Au soir de la 4ème journée, après une lourde défaite à Reims (1-4), Lorient occupe la 18ème place du classement. Logique sanction d’un début de saison raté où les merlus sont à côté de leurs pompes. Mais cette défaite marque le début de la remontée pour les lorientais qui lanceront leur saison la semaine suivante en battant Angers au Moustoir et s’éloigneront rapidement et définitivement de la zone dangereuse. Au contraire du Stade de Reims, 2ème à l’issue de ce match, qui ne cessera dès lors plus de chuter au classement pour finalement descendre en Ligue 2 à l’issue de la saison.

5

Comme le nombre de passes décisives de Walid Mesloub et Yann Jouffre, meilleurs passeurs du club. Les autres passeurs décisifs du FC Lorient cette saison : Barthelmé (4), Guerreiro (3), Waris (3), Cabot (2), Moukandjo (2), Philippoteaux (2), Bellugou (1), Gassama (1) et Jeannot (1).

7

Comme le nombre de cartons rouges reçus par le FC Lorient cette saison. Un total qui place parmi les mauvais élèves une équipe lorientaise paradoxalement bien classée au classement du fair play ! Parmi ces expulsions, deux ont marqué les esprits : l’expulsion très précoce de Benjamin Lecomte face à Saint-Etienne dès la 1ère minute et celle de Majeed Waris qui pète complètement les plombs lors du déplacement à Guingamp. Les autres expulsés de la saison : Lamine Gassama (exclu deux fois, contre Bordeaux et Nantes), François Bellugou (Montpellier), Raffidine Abdullah (Montpellier) et Lamine Koné (Rennes).

13

Comme le nombre de buts inscrits par Benjamin Moukandjo, meilleur buteur du club en Ligue 1. Alors qu’on attendait plutôt Majeed Waris dans ce rôle, c’est le camerounais qui a flambé dans la première partie de saison (11 buts à la trêve), luttant même longtemps avec Zlatan Ibrahimovic au classement des buteurs. Mais l’attaquant camerounais a accumulé les blessures dans la deuxième partie de saison et n’a jamais retrouvé ces statistiques affolantes. Heureusement pour les merlus Majeed Waris a pris la relève en deuxième partie de saison et compte 11 unités au compteur au final pour seulement 21 matchs joués (un des meilleurs ratios de L1). Benjamin Jeannot avec ses 7 buts complète un trio de buteurs lorientais performant qui est pour beaucoup dans le maintien d’une équipe qui aura rarement convaincu dans le jeu (ou seulement par séquences). L’ancien nancéien, pourtant souvent décrié, est même le meilleur buteur de la saison en compétitions officielles (14 buts au total avec ses 5 buts en Coupe de France et ses 2 buts en Coupe de la Ligue).

Les buteurs lorientais : Moukandjo (13), Waris (11), Jeannot (7), Touré (4), Guerreiro (3), Jouffre (2), Ndong (2), Abdullah (1), Bouanga (1), Cabot (1), Mesloub (1)

18

Comme le nombre de points acquis par le FC Lorient après avoir concédé l’ouverture du score. Sans doute un record cette saison en Ligue 1. Un chiffre qui montre à la fois l’art qu’a eu cette équipe à se mettre en difficulté avec des entames de rencontre souvent compliquées. Mais un chiffre qui démontre également la capacité de réaction d’une équipe plus solide mentalement que ne le laisse penser une fin de saison où les lorientais auront été justement critiqués pour leur forte démobilisation. A quatre reprises (face à Angers, Bordeaux, Toulouse et Guingamp) les merlus sont même parvenus à l’emporter après avoir concédé l’ouverture du score (et même 2 buts de retard face à Guingamp).

27

Comme la 27ème journée et un derby incroyable face aux voisins et amis guingampais. Dans une soirée portes ouvertes en défense des deux côtés, les guingampais mènent rapidement 2 à 0 grâce à un doublé de Salibur. Mais Lorient recolle avant la mi-temps grâce à Waris et marque deux fois au retour des vestiaires grâce à Jeannot et encore Waris pour mener 3-2. Juste avant de déjouer et laisser Briand égaliser pour les costarmoricain ... Mais dans les ultimes secondes de la rencontre un coup franc de Raphaël Guerreiro permet aux merlus d’arracher la victoire 4 à 3. Sans aucun doute le match de la saison et une des rencontres les plus spectaculaires qu’on a vu depuis plusieurs saisons au Moustoir !

32

Comme le nombre de joueurs utilisés cette saison par Sylvain Ripoll. Exactement le même total que l’an passé. Une fois de plus c’est Lecomte qui a joué le plus de rencontres, ne manquant que le déplacement à Reims après son expulsion face à Saint-Etienne. Cette saison aura également été l’occasion pour plusieurs jeunes pousses lorientaises de jouer leurs premières minutes en Ligue 1 : Karamoko, Ben Khemis et Koffi,

Tous les joueurs utilisés par Sylvain Ripoll : Lecomte (37), Guerreiro (34), Ndong (34), Bellugou (33), Gassama (31), Moukandjo (31),Philippoteaux (31), Jeannot (29), Mesloub (29), Touré (29), Jouffre (27), Le Goff (27), Barthelmé (24), Waris (21), Koné (18), Cabot (13), Lautoa (13), Abdullah (12), Paye (10), Rose (10), Fofana (6), Lavigne (6), Mulumba (6), Bouanga (4), Gakpa (3), Karamoko (3), Musavu-King (3), Traoré (3), Chaigneau (2), Ben Khemis (1), Koffi (1), Mostefa (1).

L’équipe-type lorientaise : Lecomte - Guerreiro, Koné, Touré, Gassama - Barthelmé, Ndong, Bellugou, Jouffre - Waris, Moukandjo.

46

Comme le nombre de points du FC Lorient en fin de saison. Un total décevant, à peine meilleur que celui de la saison dernière (43), d’autant plus quand on pense qu’à la trêve les merlus affichaient 26 points au compteur, laissant espérer au moins une place dans la première moitié du classement. Mais la deuxième partie de la saison, et encore plus la fin, aura été bien compliquée pour les joueurs de Sylvain Ripoll. Avec 20 petits points les lorientais sont 16ème sur la poule retour, suivis par Angers ... et les trois équipes reléguées, Ajaccio, Reims et Troyes.

64

Comme l’âge de Didier Le Botmel, décédé le 13 mai à Cléguérec, la veille de la dernière journée de championnat. Victime d’un accident vasculaire cérébral au printemps dernier, l’ancien speaker du FC Lorient a finalement perdu son match face à la maladie. Avec sa disparition, c’est un membre de la famille que le FC Lorient a perdu. Et les supporters n’ont pas manqué de lui offrir un hommage émouvant lors du dernier match de la saison face à Ajaccio. "Le football c’est la fête, la fête c’est le football".

67

Comme le nombre de cartons jaunes reçus par les lorientais cette saison. Seuls le PSG, Caen et Montpellier ont fait mieux, ce qui permet aux merlus d’obtenir une bonne place au classement du fair play malgré un nombre d’expulsions élevé. Le FCL comptait pourtant dans ses rangs un des joueurs les plus sanctionnés de Ligue 1, Didier Ndong, averti à 11 reprises (mais jamais expulsé) qui a encore des progrès à faire dans la maîtrise de son engagement. A noter que Zargo Touré, malgré son poste de défenseur central, n’a été sanctionné qu’à une seule reprise.

Les cartons jaunes lorientais : Ndong (11), Abdullah (6), Bellugou (6), Gassama (6), Koné (5) Jeannot (4), Le Goff (4), Guerreiro (3), Jouffre (3), Mesloub (3), Moukandjo (3), Philippoteaux (3), Cabot (2), Barthelmé (1), Fofana (1), Lautoa (1), Mulumba (1), Paye (1), Rose (1), Touré (1), Waris (1).

90

Comme les 90 ans du FC Lorient cette saison. Le club fondé en 1926 par la famille Cuissard a donc célébré ses neuf décennies à l’occasion de la réception face à l’Olympique Lyonnais. Une soirée un peu gâchée par la victoire lyonnaise 3 à 1. A cette occasion une exposition retrace l’histoire du club. A l’Espace Nayel jusqu’au 31 mai.

164

Comme le nombre de frappes arrêtées ou détournées par Benjamin Lecomte. Comme la saison dernière, le portier lorientais finit en tête de ce classement. Confirmation du talent de celui qui a pris la succession de Fabien Audard la saison dernière. Mais aussi malheureusement la confirmation qu’il a eu trop de travail ! La défense lorientaise n’a pas été à la fête cette saison. Avec 58 buts encaissés, c’est même la 18ème de Ligue 1 avec le GFC Ajaccio, seul Troyes ayant fait pire (et de loin !).

201

Comme le nombre de matchs joués par Yann Jouffre en Ligue 1 sous le maillot lorientais. Auxquels il faut rajouter la participation à 6 rencontres sous les couleurs de l’En Avant Guingamp. Après 8 saisons 1/2 au club Yann Jouffre, justement arrivé de Guingamp lors du mercato d’hiver 2008, a fait ses adieux au FC Lorient et reçu l’ovation du Moustoir. A bientôt 32 ans le milieu lorientais, arrivé en fin de contrat, a décidé de quitter un club qui lui a permis de découvrir la Ligue 1 et, de son propre aveu, une nouvelle manière d’appréhender le football. Avec lui c’est le dernier joueur historique du club qui s’en va et une nouvelle page de l’histoire du club qui se tourne.

9 076

Comme le nombre de spectateurs dans les tribunes du Moustoir pour la réception de Caen lors de la 7ème journée. La plus faible affluence de la saison. Jamais depuis l’ouverture de la tribune sud le Moustoir n’avait connu une affluence sous la barre des 10 000 spectateurs : c’est arrivé à 4 reprises cette saison (Angers, Caen, Troyes, Montpellier). L’affluence moyenne sur la saison est elle aussi en nette baisse avec 11 987 spectateurs. Doucement mais sûrement, saison après saison, les tribunes du Moustoir se vident et la tendance s’est accentuée depuis le départ de Christian Gourcuff. Un mélange de lassitude, de déception par rapport au niveau de jeu proposé et sans doute des raisons économiques et la concurrence de beIN Sports. Et ce n’est pas la fin de saison ratée qui va encourager les supporters à retrouver le chemin du stade ... Hors l’aspect sportif, faire revenir les gens au Moustoir sera un des grands chantiers des années à venir pour la direction du FC Lorient. La plus grosse affluence de la saison en Ligue 1 : 15 488 spectateurs pour la réception de l’Olympique de Marseille et le show Mandanda (30ème journée). Mais c’est bien sûr la demi-finale de Coupe de France face au PSG qui a attiré le plus de monde au Moustoir : ce soir là ils étaient 16 474 supporters à pousser les lorientais. En vain ...

22 339

Comme le nombre de ballons joués par le FC Lorient cette saison (stats LFP). Le constat est récurrent depuis l’arrivée du club en L1 : y compris quand il ne récite pas parfaitement son football comme ça a été le cas ces deux dernières saisons, le FC Lorient reste une des équipes les plus joueuses de Ligue 1. Seuls le PSG, Nice, Lyon et Marseille font mieux. Une véritable marque de fabrique lorientaise ! Avec 2026 ballons joués, Didier Ndong est le premier joueur lorientais dans ce classement devant Walid Mesloub (1891) et Raphaël Guerreiro (1865).


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 51