[Bilan]

La saison 2014 / 2015 en chiffres

Le mercredi 27 mai 2015 à 14h30 par Chawax

La saison 2014 / 2015 en chiffres

Départs de Christian Gourcuff et de nombreux cadres de l’équipe, première saison d’un nouvel entraîneur, Sylvain Ripoll, de nombreuses recrues venant de Ligue 2, sans expérience de la Ligue 1 : la saison 2014 / 2015 s’annonçait compliquée ... et l’a été ! Dans une situation presque désespérée à l’issue de la 33ème journée, les merlus se sont fait peur, très peur même ! Mais grâce à un sursaut en fin de saison ils auront assuré l’essentiel, le maintien dans l’élite du football français pour la dixième année consécutive. Retour en chiffres sur une saison 2014 / 2015 riche en émotions.

0

Comme le nombre de victoires du FC Lorient au parc Lescure. Parmi les stades "classiques" de L1, l’antre des girondins restera à jamais une citadelle imprenable pour les lorientais puisque les bordelais joueront désormais dans un tout nouveau stade inauguré lors de la dernière journée face à Montpellier. Mais cette saison aura été l’occasion pour le FC Lorient de s’imposer pour la première fois sur deux pelouses : celle du stade Louis II de Monaco lors de la 1ère journée (2-1) et celle du stade Furiani de Bastia (2-0) lors de la 9ème journée. Première victoire en L1 à Reims également (3-1), mais les merlus avaient déjà eu l’occasion de s’imposer en Champagne en L2. A noter qu’il reste une autre pelouse sur laquelle les merlus ne se sont jamais imposé en L1 : le Roudourou des voisins guingampais !

1

Comme la première place obtenue par la réserve lorientaise dans son groupe de CFA. En l’emportant aux Herbiers lors de la dernière journée, les "merluchons" terminent en tête de leur groupe à l’issue d’une saison remarquable. Franck Haise a coaché de main de maître la meilleure équipe réserve de Ligue 1 ! Espérons que les talents vus cette saison dans ce groupe feront le bonheur de l’équipe première en Ligue 1 dans les saisons à venir !

2

Comme le nombre d’équipes battues par Lorient à l’aller comme au retour. Ces équipes, ce sont Bastia (2-0, 2-0) et Metz (3-1, 4-0). A l’inverse Lorient n’a pas marqué le moindre point contre le PSG (1-2, 1-3), Saint-Etienne (0-1, 0-2), Rennes (0-1, 0-3) et, plus surprenant, Evian-Thonon-Gaillard (0-2, 0-1). Si les savoyards sont descendus en Ligue 2, on ne peut pas dire que ce soit à cause des merlus !

3

Comme le 3 janvier 2015 et une piteuse élimination en coupe de France à Avranches (National). Si l’élimination en 8èmes de finale de la la Coupe de la Ligue au Moustoir face à Saint-Etienne, après une qualification chez l’ETG en 16èmes, fait partie des résultats "attendus", l’élimination à Avranches dès les 32èmes de finale l’était beaucoup moins ! Depuis sa remontée en Ligue 1 le FC Lorient avait réussi régulièrement des parcours intéressants en coupe, autant d’occasions d’offrir des émotions à ses supporters dans des saisons tranquilles en championnat. Mais depuis deux saisons et la demi-finale de Coupe de France face à l’ETG, c’est le désert ! Mais des émotions, les supporters lorientais n’en ont pourtant pas manqué cette saison ...

6

Comme le nombre de victoires de Lorient à l’extérieur. Des victoires obtenues à Monaco (2-1, 1ère journée), Bastia (2-0, 9ème journée), Toulouse (3-2, 15ème journée), Reims (3-1, 24ème journée), Marseille (5-3, 34ème journée) et Metz (4-0, 36ème journée). Avec 20 points pris loin du Moustoir, le FC Lorient obtient son meilleur total depuis la saison 2009 / 2010. En difficulté au Moustoir, c’est donc à l’extérieur que Lorient est allé chercher son maintien en L1 !

10

Comme le nombre de saisons consécutives en Ligue 1 pour le FC Lorient. En parvenant à se maintenir cette saison, les merlus se sont offerts une dixième année consécutive en Ligue 1 depuis la remontée à l’issue de la saison 2005 / 2006, la douzième de l’histoire du club en Ligue 1. Lorient rejoint ainsi Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, le PSG, Rennes, Saint-Etienne et Toulouse dans le clan des clubs présent depuis au moins une décennie en L1. Quelque chose qu’on n’aurait jamais imaginé il y a quelques années !

12

Comme le nombre de buts inscrits par Jordan Ayew, meilleur buteur lorientais cette saison. S’il a pu agacer certains supporters par son comportement parfois individualiste et sa contribution au jeu jugée insuffisante, les statistiques parlent pour l’attaquant ghanéen qui faisait sa première saison pleine en Ligue 1. A ses 12 buts il faut ajouter 6 passes décisives, ce qui implique directement Jordan Ayew dans 40% des buts lorientais. Au total le FC Lorient a inscrit 44 buts (10ème attaque).

Les buteurs lorientais : Ayew (12), Guerreiro (7), Jeannot (7), Lavigne (3), Bellugou (2), Philippoteaux (2), Aboubakar (1), Autret (1), Bruno (1), Gassama (1), Koné (1), Le Goff (1), Mostefa (1), Sunu (1).

20

Comme la 20ème et dernière place du classement occupée par les merlus à l’issue de la 13ème journée. Changement d’entraîneur, départs de joueurs cadres, une sauce qui tarde à prendre avec les nouvelles recrues, le début de saison du FC Lorient est très compliqué. Il tourne même au cauchemar après le départ de Ecuele Manga à la fin du mercato : les merlus enchaînent 8 défaites en 9 matchs et la dernière de la série, à Rennes, les plonge à la dernière place du classement. Une position de lanterne rouge que les merlus n’avaient pas occupée depuis le 15 octobre 2004, en Ligue 2 ... Mais dans le jeu, depuis la réception du PSG la journée précédente, on sent déjà un mieux qui se confirmera lors des matchs suivants et permettra aux merlus de sortir la tête de l’eau fin 2014.

23

Comme le nombre de points pris au Moustoir. Ceux qui expliquaient le maintien du FC Lorient par le seul synthétique en sont pour leurs frais : les merlus n’ont pas brillé au Moustoir cette saison. Baisse de la qualité technique de l’effectif ? Difficulté à prendre le jeu à son compte ? Les lorientais se sont souvent pris les pieds dans le tapis (synthétique) et finissent avec le pire bilan à domicile (et de loin !) depuis l’installation du synthétique. Avec 6 victoires, 5 nuls, 8 défaites, et autant de buts marqués qu’encaissés (17), le groupe de Sylvain Ripoll n’est que la 17ème équipe à domicile. Seuls Evian-Thonon-Gaillard, Metz et Lens, tous les trois relégués, ont fait pire.

32

Comme le nombre de joueurs utilisés par Sylvain Ripoll cette saison. Le joueur le plus utilisé est Benjamin Lecomte, qui aurait joué l’intégralité de la saison s’il n’avait pas laissé sa place pour quelques minutes à Fabien Audard lors de la dernière journée face à Monaco. Parmi les joueurs de champ c’est Raphaël Guerreiro qui a été le plus utilisé.

L’équipe type de la saison : Lecomte - Le Goff, Koné, Lautoa, Gassama - Guerreiro, Bellugou, Mostefa, Mesloub - Jeannot, Ayew

34

Comme la 34ème journée, celle où tout a basculé pour le FC Lorient. Une semaine plus tôt, après une défaite à domicile face à Toulouse et une piètre prestation de plus, le FCL s’enfonçait dans la zone rouge avant d’aborder un sprint final très compliqué. Il fallait alors être sacrément optimiste pour penser que les merlus allaient s’en sortir ! Mais ce vendredi soir, en ouverture de la 34ème journée, Lorient s’impose 5 à 3 au Stade Vélodrome face à l’Olympique de Marseille de Marcelo Bielsa à l’issue d’un des matchs les plus spectaculaires de L1 cette saison. Avec un scénario à rebondissements que Pascal Dupraz n’a toujours pas digéré ... Cet exploit au Vélodrome marque le début d’une série de 2 victoires et 2 nuls qui permettra au club morbihannais d’assurer son maintien, officiel après un nul 1-1 à Nantes lors de l’avant-dernière journée.

43

Comme le nombre de points du FC Lorient en fin de saison. En dehors de la saison 2011 / 2012 qui avait vu les merlus se sauver lors de la dernière journée avec 39 petits points, c’est le total le plus faible depuis la remontée en Ligue 1. Mais un total suffisant pour se maintenir, et c’est bien là l’essentiel ! Une fois n’est pas coutume, c’est en deuxième partie de saison que les merlus ont glané le plus de points (23, contre 20 dans la première moitié du championnat).

55

Comme le nombre de cartons jaunes pris par les joueurs lorientais. Seuls Caen (42) et Montpellier (51) ont fait mieux. Le remplacement de Christian Gourcuff par Sylvain Ripoll n’a rien changé dans ce domaine : le FC Lorient reste une des équipes les plus fair play de Ligue 1 (4ème au classement officiel du fair play derrière Montpellier, Rennes et Caen). Petite surprise : le joueur lorientais le plus averti n’est pas défenseur puisqu’il s’agit de Jordan Ayew (8) ! Seuls deux joueurs ont été expulsés cette saison : Mesloub et Ndong.

Les joueurs lorientais avertis cette saison : Ayew (8), Abdullah (6), Gassama (6), Mostefa (5), Bellugou (4), Koné (4), Ndong (4), Lautoa (4), Lecomte (3), Le Goff (2), Sunu (2), Aboubakar (1), Coutadeur (1), Guerreiro (1), Jouffre (1), Lavigne (1), Mesloub (1), Pedrinho (1).

225

Comme le nombre de frappes arrêtées ou détournées par Benjamin Lecomte (source stats LFP). Chiffre qui place le portier lorientais en tête de ce classement ! Un chiffre qui signifie que le gardien lorientais a été très (trop !) sollicité. Mais aussi que pour sa première année comme titulaire il s’est montré à la hauteur. La relève de Fabien Audard est déjà assurée !

352

Comme le nombre de matchs joués par Fabien Audard sous les couleurs lorientaises. Après 13 saisons au club et 229 matchs en Ligue 1, 352 toutes compétitions confondues, le numéro 16 lorientais a tiré sa révérence et a été fêté comme il le méritait par le Moustoir lors de la dernière journée pour la réception de Monaco. Il était le dernier survivant du groupe qui avait assuré la remontée en L1 il y a maintenant 10 ans. Et il était surtout un joueur exemplaire, apprécié par l’ensemble des supporters lorientais. Bon vent Fabien !

488

Comme le nombre de tirs lorientais cette saison. L’équipe lorientaise n’est devancée que par Marseille et Lyon au classement, mais finit devant des monstres comme le PSG ou Bordeaux. On ne pourra donc pas reprocher aux lorientais de ne pas avoir tenté cette saison ! Mais quand on rapproche ce nombre de frappes au nombre de buts marqués par l’équipe (44 buts, 10ème attaque), il apparaît évident que ce qui aura manqué à l’attaque lorientaise cette saison, c’est l’efficacité (et ce malgré un taux de frappes cadrées dans la moyenne). Sans surprise c’est Jordan Ayew qui a le plus tiré (110), ce qui le place à la 3ème place parmi les joueurs de Ligue 1, derrière André-Pierre Gignac (131 tirs) et Edinson Cavani (116).

13 693

Comme l’affluence moyenne au Moustoir cette saison. Une moyenne en nette baisse par rapport à la saison précédente (14 460) et qui confirme la tendance des dernières saisons. Peu à peu le Moustoir se dégarnit et c’est bien dommage ... C’est la réception de Bordeaux (35ème journée) qui aura vu la plus grosse affluence (16 143 spectateurs). Une information qui laisse perplexe car, malgré un "guichets fermés" annoncé ce soir là, certains coins de tribune paraissaient bien dégarnis ... Les tribunes paraissaient bien mieux remplies pour les réceptions de Monaco ou Marseille par exemple. A l’opposé la réception de Evian-Thonon-Gaillard lors de la 8ème journée est la pire affluence avec 11 058 spectateurs. Mais peut-on vraiment donner tort aux absents pour ce match ?

22 914

Comme le nombre de ballons joués par les lorientais cette saison (source : stats LFP). C’est le troisième total derrière le PSG et Lyon, mais devant des gros comme Marseille, Lille, Bordeaux ou Monaco. Sans doute la preuve que malgré le changement d’entraîneur les principes de base du jeu lorientais sont toujours là et que le FC Lorient reste une équipe qui cherche à développer du jeu !


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 17