[Bilan]

La saison 2012 / 2013 en chiffres

Le vendredi 31 mai 2013 à 22h34 par Chawax

La saison 2012 / 2013 en chiffres

Après une saison 2011 / 2012 stressante qui les avait vu frôler la relégation en Ligue 2, les Merlus ont vécu une saison 2012 / 2013 bien plus sereine où malgré quelques périodes de gros vent ils n’ont cette fois jamais été menacés par la descente, luttant même longtemps pour les places européennes. Une saison globalement positive qui laisse cependant quelques regrets tant les lorientais ont été irréguliers, capables du meilleur comme du pire (en particulier l’élimination en demi-finale de Coupe de France face à Evian - Thonon - Gaillard). Retour en chiffres sur la saison 2012 / 2013.

1

Comme le classement de Lorient dans l’officieux championnat de Bretagne ! Déjà en avance sur leurs voisins à mi-parcours, les lorientais ont profité de l’effondrement des rennais et des brestois dans la deuxième moitié de saison pour creuser l’écart. Leader du classement lors des rencontres entre équipes bretonnes, meilleur classement général, meilleure attaque, meilleure défense (ou plus exactement la moins pire !), meilleure équipe à domicile. Il n’y a qu’au classement à l’extérieur que Rennes devance Lorient.

3

Comme le meilleur classement obtenu par le FC Lorient cette saison. C’était au terme de la 5ème journée et une victoire de prestige sur le terrain du Stade Rennais grâce à deux buts d’anthologie de Alain Traoré ! Le FC Lorient a nagé en eaux tranquilles cette saison, ne descendant pas en-dessous de la 11ème place au mois de novembre.

4

Comme le nombre de victoires consécutives obtenues par le FC Lorient au mois de décembre 2012. Toulouse, Marseille, Sochaux et Saint-Etienne subissent la loi de joueurs lorientais à qui tout réussit, aussi bien offensivement que défensivement. Quelques semaines plus tôt l’équipe était pourtant à la dérive ! Jamais le club n’avait aligné 4 victoires consécutives en Ligue 1. Une série qui amène alors le FC Lorient à une brillante 4ème place à l’issue de la 18ème journée.

4

Comme le nombre de buts encaissés à Annecy face à Evian - Thonon - Gaillard en demi-finale de la Coupe de France. C’était le grand rendez-vous de la saison, une nouvelle occasion de retrouver le Stade de France 11 ans après la double visite et la victoire en Coupe de France. Mais ce soir là les merlus sont passés complètement à côté de leur sujet et ont manqué leur rendez-vous avec l’histoire. Quelques semaines après une brillante qualification à Saint-Etienne, la déception n’en a été que plus grande. Et il faudra du temps à beaucoup de supporters pour la digérer ...

4

Comme 4-4. Le score de Lorient - Ajaccio lors de la 10ème journée. Un match qui résume à lui seul la saison lorientaise ! Le Lorient capable du pire lors d’une première mi-temps cataclysmique : quelques jours après une gifle reçue à Valenciennes, les lorientais reçoivent une belle fessée et sont menés 4 à 1 à la mi-temps. Puis le Lorient
capable du meilleur lors d’une deuxième mi-temps renversante qui voit les merlus revenir au score grâce à un doublé de Aliadière puis égaliser grâce à un but dans les dernières secondes de Gilles Sunu ! Un des grands matchs de la saison assurément !

7

Comme le nombre de cartons rouges reçus par les joueurs lorientais. Un total qui situe le FC Lorient parmi les équipes les plus sanctionnées de Ligue 1, pas vraiment dans les habitudes de la maison ! Curieusement les cartons rouges ont quasiment tous été reçus en début de saison : au bout de 9 journées, Lorient avait déjà subi 6 expulsions, finissant même à 9 à deux reprises (à Rennes et à Valenciennes). Heureusement la fin de la saison fut plus calme sur ce plan.

Les expulsions lorientaises : Bourillon (PSG, J1), Baca et Audard (Rennes, J5), Bourillon (Nice, J6), Le Lan et Emeghara (Valenciennes, J9), Audard (Marseille, J34).

8

Comme le nombre de matchs sans défaite de Lorient entre la 1ère et la 8ème journée. 4èmes et invaincus au bout de 8 journées en ayant affronté entre autres le PSG, Montpellier (champion en titre), Rennes et Lyon, les merlus ont réalisé un de leurs meilleurs débuts de saison. Performance d’autant plus remarquable que l’équipe a pendant cette période souvent fini ses rencontres en infériorité numérique et a su se sortir de situations compliquées face à Montpellier (2 buts dans les arrêts de jeux), à Troyes (2 fois menés au score), à Rennes (victoire à 9 contre 11) ou Nice (égalisation en toute fin de rencontre à 10 contre 11). Mais cette série de 8 matchs sans défaite prend fin de manière très brutale avec une terrible gifle reçue à Valenciennes (1-6).

11

Comme le nombre de buts encaissés par les lorientais lors de leurs deux déplacements à Valenciennes (1-6, 9ème journée) et Lille (0-5, 31ème journée). Avec à chaque fois un véritable naufrage collectif ! Les lorientais n’ont vraiment, mais alors vraiment pas aimé leurs voyages dans le nord cette saison !

14

Comme le numéro de Arnaud Le Lan. Le latéral gauche lorientais a mis un terme à sa carrière lors de la dernière journée face au PSG, inscrivant à cette occasion un but sur pénalty ! Une carrière commencée à Lorient, poursuivie à Rennes puis Guingamp avant un retour dans le Morbihan. Arnaud Le Lan, c’est 168 matchs en Ligue 2 (dont 81 avec Lorient) et 175 matchs en Ligue 1 (dont 117 avec Lorient). Mais Arnaud Le Lan c’est surtout le joueur qui a su rester simple, humble, lucide et fair play. Un joueur qui manquera à tous les supporters lorientais ...

15

Comme le nombre de buts inscrits cette saison par Jérémie Aliadière en Ligue 1. Après une première saison gâchée par les blessures, l’ancien Gunner a réalisé la meilleure saison de sa carrière et éclaboussé la saison lorientaise de sa classe, au point de devenir une des attractions du championnat de France. Outre ses 15 buts, l’attaquant lorientais aura éclairé le jeu de son équipe et offert de nombreux buts à ses coéquipiers (7 passes décisives, meilleur passeur du club). Lorient aura du mal à le conserver la saison prochaine ...

Les buteurs lorientais : Aliadière (15 buts) ; Monnet-Paquet et Traoré (6 buts) ; Corgnet (5 buts) ; Koné et Sunu (3 buts) ; Jouffre (4 buts) ; Barthelmé, Bourillon et Lautoa (2 buts) ; Giuly, Le Lan, Mareque, Mvuemba, Pedrinho, Quercia, Reale et Robert (1 but).

16

Comme le nombre de buts encaissés par Lorient en seulement 4 matchs entre la 9ème et la 12ème journée : Valenciennes (1-6), Ajaccio (4-4), Brest (0-2) et Bordeaux (0-4) enfoncent une défense lorientaise en manque de réussite et de confiance. Avant leur déplacement à Valenciennes, les merlus étaient pourtant invaincus en championnat (8 rencontres). Une période terrible pendant laquelle chaque frappe de l’adversaire semble filer dans la lucarne et qui fait ressurgir le spectre de la pénible saison précédente. Heureusement les merlus reprennent le dessus et finissent en trombe l’année 2012 pour s’offrir un maintien tranquille, sans néanmoins jamais convaincre sur le plan défensif. Cette alternance du meilleur et du pire aura été la caractéristique principale de la saison lorientaise !

30

Comme le nombre de joueurs utilisés cette saison par Christian Gourcuff. Un nombre inférieur à celui de la saison dernière (33) mais une nouvelle fois élevé. Il faut dire que cette saison encore le groupe lorientais n’a pas été épargné par les blessures de longue durée, cette fois heureusement sans dommages. Aucun joueur n’a joué la totalité des matchs, Fabien Audard étant celui qui a eu le temps de jeu le plus important (3023 minutes) devant Lamine Koné et Maxime Barthelmé. A l’autre bout du classement on trouve l’attaquant suisse Innocent Emeghara qui n’aura joué que 5 minutes cette saison lors de la rencontre à Valenciennes : suffisamment pour récolter un carton rouge ! En prenant en compte le temps de chaque joueur, on obtient l’équipe type suivante : Audard - Baca, Koné, Bourillon, Le Lan - Monnet-Paquet, Lautoa, Romao, Barthelmé - Jouffre, Aliadière. Une composition assez lointaine de celle qui a fini la saison, tout un symbole !

49

Comme le nombre de cartons jaunes reçus par le FC Lorient cette saison. Un total qui place le club parmi les très bons élèves de Ligue 1, seul le Stade Rennais ayant fait mieux (43 avertissements). Une statistique qui rend encore plus étonnant de voir Lorient parmi les mauvais élèves pour ce qui concerne les expulsions. Cette contradiction semble d’ailleurs être une particularité bretonne puisque le Stade Rennais qui est l’équipe qui a reçu le moins d’avertissements est aussi celle qui a eu le plus d’expulsions (10). Le club finit la saison au 7ème rang au classement du fair play.

Les cartons jaunes reçus par Lorient cette saison : Lautoa (5), Aliadière, Bourillon, Jouffre, Koné, Reale (4), Audard, Corgnet, Ecuele Manga, Gassama (3), Baca, Barthelmé, Lemina, Monnet-Paquet, Pedrinho (2), Giuly, Robert (1).

53

Comme le nombre de points marqués par Lorient cette saison. Un total qui place la saison 2012 / 2013 au deuxième rang de l’histoire du club en L1, derrière les 58 points de la saison 2009 / 2010, terminée à la 7ème place. Sur les 58 points, 36 ont été marqués à domicile, 17 à l’extérieur. Lorient ne s’est incliné que 3 fois à domicile (Bordeaux, Marseille, PSG) et s’est imposé 4 fois à l’extérieur (Rennes, Marseille, Saint-Etienne, Toulouse).

58

Comme le nombre de buts encaissés cette saison par le FC Lorient. En dehors de la saison 2001 / 2002 qui avait vu les lorientais descendre en Ligue 2, c’est la pire performance de l’histoire du club en L1. Cette défense fébrile, la 15ème de Ligue 1, aura forcément limité les ambitions d’une équipe lorientaise capable d’exploser contre n’importe quelle équipe : Valenciennes (1-6), Ajaccio (4-4), Bordeaux (0-4), Lille (0-5), sans oublier le camouflet de la demi-finale face à Evian - Thonon - Gaillard (0-4). Chiffre significatif : les cages lorientaises ne seront resté inviolées que 8 fois cette saison ... dont 4 consécutives lors de la fameuse série de décembre. Les défenses bretonnes dans leur ensemble n’étaient d’ailleurs pas à la fête cette saison puisque Rennes (59 buts) et Brest (62 buts) ont fait encore pire !

63

Comme le nombre de buts vus au Moustoir cette saison. Après une saison 2011 / 2012 tristounette dans ce domaine, c’est à un véritable feu d’artifice de buts qu’ont eu droit les supporters lorientais ! 3,3 buts de moyenne par match, rien que ça ! Il faut dire que les attaquants merlus ont été particulièrement performants sur leur pelouse synthétique : avec 38 buts, Lorient a la meilleure attaque à domicile cette saison. Mais ce nombre de buts important doit aussi beaucoup aux piètres performantes défensives des Merlus avec 25 buts encaissés, un des pires totaux de Ligue 1 ... Lorient capable du meilleur comme du pire !

393

Comme le nombre de matchs joués par Ludovic Giuly pendant toute sa carrière en Ligue 1. Le FC Lorient a en effet eu l’honneur d’être le dernier club d’un des joueurs français les plus marquants des deux dernières décennies. Une carrière débutée à Lyon, puis poursuivie à Monaco, Barcelone, à la Roma, au PSG, à nouveau Monaco et donc enfin Lorient, en belle compagnie dans la liste ! Avec 17 matchs joués et un but marqué pour Lorient (face à Nancy lors de la 4ème journée), Ludovic Giuly n’aura évidemment pas autant marqué l’histoire du club qu’Arnaud Le Lan qui a lui aussi mis un terme à sa carrière cette saison. Mais la sortie de Ludo sous les ovations du Moustoir lors de la dernière journée face au PSG restera restera un des grands moments d’émotion de la saison 2012 / 2013.

15 245

L’affluence moyenne au Moustoir. Un chiffre en légère baisse par rapport aux deux saisons précédentes. Mais avec un taux de remplissage de 84,2% le Moustoir est un des stades les plus remplies de Ligue 1, seul le PSG faisant mieux au Parc des Princes. A noter que le club a battu à deux reprises son record d’affluence cette saison : contre le Stade Rennais (23ème journée, 17 203 spectateurs) puis contre l’Olympique de Marseille (34ème journée, 17 395 spectateurs, nouveau record d’affluence). C’est la réception de Troyes au coeur de l’hiver (21ème journée, 13 305 spectateurs) qui a attiré le moins de spectateurs.

22 432

Comme le nombre de ballons joués par le FC Lorient. Les saisons se suivent et se ressemblent : Lorient est encore et toujours une des équipes qui touchent le plus le ballon, seulement devancée par le PSG, Lille et Toulouse dans cet exercice. Avec 2 135 ballons joués en 32 rencontres, Yann Jouffre est le lorientais qui a touché le plus de ballons devant Maxime Barthelmé et Kévin Monnet-Paquet. Lorient fait également partie des équipes les plus actives de Ligue 1 en terme de tirs (5ème avec 489 tirs, dont 39,7%, 4ème meilleur total de L1) et de corners (3ème avec 219 corners).


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 51