[Bilan]

La saison 2008/2009 en chiffres

Le samedi 6 juin 2009 à 21h04 par Chawax

La saison 2008/2009 en chiffres

Les saisons se suivent et se ressemblent pour les Merlus qui pour la troisième saison consécutive ont assuré facilement leur maintien, même si rien ne paraissait simple au terme d’une entame de championnat compliquée pour les hommes de Christian Gourcuff. Mais cette fois les chiffres sont moins élogieux pour les Merlus malgré un potentiel supérieur pour ce cru 2008/2009. De quoi laisser un petit goût d’inachevé ... Retour en chiffres sur cette saison 2008/2009.

2

Comme le nombre de cartons rouges reçus par le FC Lorient cette saison. Les joueurs exclus sont Benjamin Genton à Caen à l’occasion de la 24ème journée et Arnaud Le Lan lors d’un pugilat mémorable avec Lorik Cana lors de la réception de Marseille pour le compte de la 32ème journée. Un petit évènement puisque le dernier lorientais expulsé avant Benjamin Genton était Lionel Cappone lors du match mythique contre Valenciennes en octobre 2006, soit 88 rencontres consécutives sans expulsion pour les lorientais ! Les lorientais ont en plus reçu cette saison un total de 49 cartons jaunes, ce qui les prive de la place de leader au classement du fair play : ils terminent deuxièmes derrière le PSG. Une nouvelle fois Sylvain Marchal est le joueur lorientais le plus averti avec 8 cartons jaunes. Les cartons jaunes lorientais : Marchal (8), Ciani (5), Jallet (5), Morel (4), Amalfitano (4), Genton (3), Ayew (3), Abriel (2), Mansouri (2), Jouffre (2), Namouchi (2), Gameiro (1), Audard (1), Le Lan (1), Ewolo (1), Saïfi (1), Calvé (1), Obertan (1), Le Pen (1) et Fabien Robert (1).

3

Comme le faible nombre de victoires lorientaises lors de la phase retour, toutes obtenues sur le même score (3-1) contre Saint-Etienne, à Grenoble et contre Lille. Le maintien quasiment assuré après un automne exceptionnel, les Merlus ont sérieusement levé le pied en en 2009. Avec seulement 19 points, ils sont la 14ème équipe sur la deuxième partie de la saison. Mais bien plus que les résultats, c’est la qualité de jeu souvent médiocre (en particulier au Moustoir) et surtout le manque d’envie et de motivation sur certaines rencontres qui ont irrité le public lorientais. Si on rajoute aux résultats médiocres une campagne médiatique pénible en début d’année sur les infrastructures du FC Lorient, on a senti beaucoup de lassitude autour du et dans le club. De quoi laisser penser que le groupe actuel est en fin de cycle et qu’un renouvellement à l’intersaison ferait beaucoup de bien à tout le monde !

5

Comme le nombre de victoires à l’extérieur des lorientais, obtenues au Mans (1-0), à Marseille (3-2), à Saint-Etienne (4-1), au Havre (3-1) et à Grenoble (3-1). Avec en plus 8 matchs nuls obtenus en déplacement, Lorient a gagné 23 points à l’extérieur, ce qui représente son meilleur score en Ligue 1. L’arrivée de Gameiro dans les rangs lorientais a sans doute amené cette profondeur qui manquait au jeu lorientais pour être plus efficace à l’extérieur. Malheureusement 5 c’est aussi le nombre de victoires lorientaises au Moustoir où les lorientais ont éprouvé énormément de difficultés cette saison. Avec 7 défaites concédées dans leur antre du Moustoir, les lorientais ont même gagné plus de points à l’extérieur qu’à domicile ! La faute sans doute à un manque d’envie évident sur certains matchs, sachant que pour bousculer des équipes qui viennent avant tout défendre au Moustoir, il faut donner un peu plus que le minimum ! Ce parcours très décevant à domicile et la piètre qualité de nombreuses rencontres jouées au Moustoir resteront les points noirs de cette saison.

11

Comme le nombre de buts marqués par Kevin Gameiro, meilleur buteur de l’équipe. Si en plus on rajoute ses 8 passes décisives (meilleur passeur du club) et les deux pénaltys qu’il a obtenus et qui ont été transformés, l’ex-strasbourgeois est impliqué directement dans près de la moitié des buts inscrits par Lorient cette saison ! Il est également le joueur le plus utilisé cette saison en championnat par Christian Gourcuff puisqu’il a joué 3290 minutes. Plus gros transfert de l’Histoire du club, le nouvel attaquant lorientais avait la pression mais a pleinement répondu aux espoirs qui étaient placés en lui. Les forumistes de fclorient.net ne s’y sont pas trompés en le désignant à 8 reprises homme du match.

18

Comme la place de relégable occupée par Lorient au terme des 8ème et 9ème journées. Malgré une victoire au Mans lors de la première journée, les Merlus font une entame de championnat catastrophique qui les pousse dans la zone de relégation au soir d’une défaite au Moustoir face aux Girondins de Bordeaux de Yoann Gourcuff lors de la 8ème journée. Les Merlus resteront une journée supplémentaire dans la zone rouge après une défaite porteuse d’espoirs au Parc des Princes. Mais après une brillante victoire lors du derby contre le voisin nantais pour la 10ème journée, les lorientais sortent définitivement de la zone de relégation. Mais jamais depuis son retour en Ligue 1 le FC Lorient n’avait occupé une position de relégable, l’inquiétude était donc grande parmi les supporters qui n’imaginaient pas l’automne exceptionnel qu’allaient vivre le FC Lorient ...

20

Comme le nombre de points pris par les Merlus de la 10ème à la 18ème journée. Les Merlus réalisent de loin leur meilleure période de la saison, enchaînant 6 victoires (dont deux retentissantes victoires à Marseille et Saint-Etienne), 2 nuls et une seule défaite (au Moustoir contre Nice), ce qui en fait la meilleure équipe du championnat sur cette période. La série s’arrête juste avant la trêve de Noël avec une défaite au Moustoir dans le derby contre Rennes. Mais ils profitent de cette belle série pour faire un bon au classement : 18èmes et relégables au soir de la 9ème journée, ils sont 9èmes au terme de la 18ème journée et de leur victoire au Havre. Si Lorient a gagné son maintien, c’est sans nul doute grâce à cette période prolifique.

27

Comme le nombre de joueurs utilisés par Christian Gourcuff cette saison. Avec un effectif peu épargné par les blessures, le coach lorientais a du puiser dans l’ensemble de son effectif. Contrairement aux saisons précédentes, aucun joueur n’a joué la totalité des rencontres. Le joueur le plus utilisé est Kevin Gameiro qui n’a manqué qu’une seule rencontre. Le joueur le moins utilisé est Antoine Buron qui n’aura joué en tout et pour tout que 3 petites minutes sous les couleurs lorientaises avant de retourner à Amiens ! En tenant compte du temps de jeu de chaque joueur, on arrive à l’équipe titulaire suivante : Audard - Le Lan, Ciani, Marchal, Jallet - Morel, Mansouri, Abriel, Amalfitano - Gameiro, Vahirua.

45

Comme le nombre de points obtenus cette saison par Lorient. Un total en net recul par rapport aux saisons précédentes (49 en 2006/2007, 52 en 2007/2008), ce qui n’empêche pas les Merlus d’obtenir le même classement que la saison dernière, la 10ème place. Le football n’est pas toujours logique ...

47

Comme le nombre de buts marqués par le FC Lorient cette saison. Une progression très nette par rapport aux saisons précédentes (35 en 2006/2007, 32 en 2007/2008) mais qui est surtout sensible à l’extérieur puisque les lorientais ont inscrit plus de buts en déplacement (26) qu’au Moustoir (21), ce qui explique sans doute en grande partie l’impression d’inachevé qu’a laissé cette saison au public du Moustoir. 47, c’est également le nombre de buts encaissés par Lorient cette saison, nettement plus là aussi que les saisons précédentes (40 buts en 2006/2007, 35 buts en 2007/2008). Le résultat, c’est que les rencontres jouées par les lorientais auront été plus prolifiques que les saisons précédentes : on est passé par exemple de 10 scores nuls et vierges la saison précédente à 2 seulement cette saison (Lorient - Lyon et Auxerre - Lorient).

Les buteurs lorientais :
- Kevin Gameiro : 11 buts
- Fabrice Abriel : 7 buts
- Rafik Saïfi : 5 buts
- Marama Vahirua, Michael Ciani et Jérémy Morel : 4 buts
- André Ayew et Morgan Amalfitano : 3 buts
- Bertrand Robert : 2 buts
- Gabriel Obertan, Yazid Mansouri et Christophe Jallet : 1 but

Le dernier but lorientais a été marqué contre son camp par le lillois Rami.

155

Comme le nombre de matchs officiels joués par Ulrich Le Pen sous les couleurs lorientaises. Le milieu gauche lorientais a mis fin à sa carrière à la fin de cette saison. Arrivé à Lorient en D2 lors de la saison 1999/2000, revenu au bercail en 2006/2007, il aura participé au total avec Lorient à 78 rencontres de L1, 63 rencontres de D2, 9 de Coupe de France, 4 de Coupe de la Ligue, inscrivant au total 20 buts sous les couleurs lorientaises. L’image que beaucoup garderont de lui est cette incroyable soirée d’octobre 2006 où il enfile avec succès les gants de gardien de but pendant près d’une heure contre Valenciennes, gardant sa cage inviolée !

L’autre grande figure lorientaise qui arrête sa carrière en cette fin de cette saison est Marc Boutruche, après 7 saisons passées au club et 142 rencontres, la majorité en Ligue 2 (108).

Tous nos voeux de bonheur à ces deux personnages attachants pour leur deuxième vie !

11 458

Comme l’affluence moyenne cette saison au Moustoir. Une affluence en nette baisse par rapport à la saison précédente (12 304), elle-même déjà en baisse par rapport à la saison 2006/2007, celle du retour en Ligue 1. La plus grosse affluence : Lyon, 2ème journée (14 621). La plus faible affluence : Auxerre, 4ème journée (9 366 spectateurs). Malgré des résultats plus que corrects, le public lorientais continue de bouder le Moustoir. Cette baisse d’affluence ne peut s’expliquer qu’en partie par la fermeture de la tribune sud en cours de saison. Crise économique ? Prix trop élevés ? Stade vétuste et inconfortable ? Manque d’ambiance ? S’il ne veut pas voir ses recettes continuer de baisser, s’il veut une équipe soutenue par un public fidèle, le club devra analyser le pourquoi de cette désaffection et prendre les mesures nécessaires pour ramener le public au Moustoir.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 19