[Historique]

La fin d’une histoire de 21 ans ?

Le dimanche 23 octobre 2016 à 21h53 par Jérôme

La fin d'une histoire de 21 ans ?

Chacun aura son avis sur le retrait de poste de Sylvain Ripoll mais difficile de ne pas éprouver un pincement au cœur en voyant une histoire se clôturer après une vingtaine d’années passées ensemble. Une aventure qui mérite bien mieux qu’un communiqué laconique de 24 mots pour clore sa collaboration avec le club. Joueur, adjoint, entraîneur... à tous les postes il aura humainement marqué ceux qui l’ont côtoyé. Petit retour en arrière.

Un joueur de D2 pour aider au maintien

C’est en 1995 qu’il arrive au club après avoir fréquenté le centre de formation du Stade Rennais et évolué une année au MUC. Le FCL vient de nouveau de monter en Division 2 et il s’agit cette fois-ci de ne pas revivre un nouvel échec à ce niveau. C’est avec le statut de joueur de D2 qu’il débarque pour occuper le poste de latéral droit... il s’imposera au milieu de terrain.
S’en suivront alors 6 années pleines dont 2 montées parmi l’élite (1998 et 2001). Associé à Christophe Le Grix au milieu de terrain lors de la saison 97/98, il est ainsi un taulier de l’équipe ayant pratiqué le football le plus accompli de l’histoire du FCL... Sa blessure aux croisés en 2001 gâchera sa fin de carrière en tant que joueur qu’il stoppera en 2003.

Fidèle adjoint de Gourcuff

Cette année marque également le retour de Christian Gourcuff au club et il fait de Ripoll son adjoint. L’aventure va alors durer 11 années qui lui permettent de devenir l’héritier légitime de l’actuel entraîneur du Stade Rennais.
Un premier intérim fin 2013 fait émerger dans l’idée de chacun qu’il est peut-être plus qu’un adjoint. La série de victoires obtenues en l’absence de l’entraîneur principal, opéré de la hanche, se fait pourtant en toute discrétion, sans fanfaronnade.
Les crispations d’une dernière saison compliquée humainement ternira la bonne entente du duo même si Christian Gourcuff reviendra plus tard sur ses propos où il avait évoqué « une trahison ».

Entraîneur pour perpétuer l’héritage

S’il ne semblait pas s’être préparé à cette éventualité, il est alors nommé par Loïc Féry qui voit en lui « un gagneur » et « un adepte du beau football », Sylvain Ripoll prépare en parallèle ses diplômes d’entraîneur.
La première saison est difficile, les merlus terminent 16èmes mais la deuxième permet d’envisager de meilleurs résultats. A mi-saison, le club est 8ème, Ripoll est prolongé mais la deuxième partie de saison est beaucoup plus compliquée et c’est une nouvelle fois le maintien qui devient l’objectif de fin de saison en championnat.
A la tête d’un effectif une nouvelle fois affaibli par les départs annuels pas toujours anticipés et par la venue de joueurs qu’il ne souhaitait pas (la cas le plus éloquent étant la venue d’Aliadière), les résultats de cette saison sont mauvais, il est limogé le lendemain d’une 8ème défaite en championnat après seulement 10 rencontres...

A cette heure, nous ignorons l’avenir de Sylvain mais nous lui souhaitons toutes et tous une bonne continuation que ce soit au FCL ou ailleurs !


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 46