Hou ! Ha ! Moura !

Le mercredi 12 mars 2008 à 00h14 par Redted

Hou ! Ha ! Moura !

Mais quelle est cette clameur soudaine qui tente de « raisonner » et vient réveiller un Moustoir transi par le vide glacial et interminable d’un football trop souvent vierge de but et avare de spectacle ?

class="postbody">
Comment expliquer ce soudain acharnement épidermique de
certains à
vouloir défendre la peau d’un joueur qui fait banquette au
point même
de rentrer dans le lard de ceux qui se rallient à une
position
chawaxienne, encore sous l’ivresse du tanin parant le spectre de plus
en plus flou du beau football et de son cru local gourcuffien ?

L’ennui

Il faut dire qu’on s’ennuie un peu au Moustoir. Certes, l’antre des
Merlus ne brille pas pour sa réputation de bouillant
chaudron même si
le procès qu’on veut bien lui faire revêt assez
souvent sa robe de
mauvaise foi.

Pour une fois il ne sera pas question de spectateurs en carton qui,
lorsqu’ils ne dorment pas, lacèrent le vide ambiant de leur
existence
de sifflets amers, ni de fanfare urticante, de kop aux rites irritants,
encore moins d’un épineux débat sur la longueur
des shorts de nos
pom-pom girl.

Non il s’agit bien d’un sujet qui nous est cher
à tous : le jeu et surtout son efficacité.

Des supporters gourmands

Les supporters sont de plus en plus goulus. Alors que pour beaucoup le
maintien paraît quasiment assuré et ce bien avant
le terminus,
quelques-uns semblent s’intéresser essentiellement
à celui qui reste en
rade sur le quai. Il faut dire que les paysages des campagnes qui
défilent ces derniers temps sont plutôt monotones
et donnent la
migraine.

Ainsi, c’est avec soulagement que mon grand-oncle a
remarqué que la
plupart des forumistes du site Lorientais.net avait bel et bien compris
qu’au foot , pour gagner, il faut marquer des buts.

C’est avec délectation qu’il
s’est alors empiffré du débat Moura et
de
ses 25 pages, parcourant sans cesse les méandres des
opinions de
chacun, allant même jusqu’à oublier de
sortir son chien « Jean-Pierre »
qui souffre à présent d’une cystite
aiguë. C’est avec gourmandise qu’il
s’est totalement immergé dans cette friandise
espérant trouver le fond
d’une vérité sans faille comme jadis
son arrière cousin Mathurin
l’avait vainement fait au sujet d’un certain
Dreyfus.

Que nenni !

Mais au bout du compte, la frugalité du plat
brésilien n’a pas comblé
sa dalle et finalement ce tourbillon polémiste l’a
accaparé au plus
mauvais moment, l’entraînant vers le
néant, dans un bol de soupe à la
grimace agrémenté d’un bouillon de
soupe de museau.

Quelle mauvaise recette qui tombe à plat ! Sa femme
Léone vient de le
quitter en lui laissant un message plutôt laconique :
« La gourmandise
est un vilain défaut ! ». Aux dernières
nouvelles elle a pris son envol
estival vers le soleil de Rio et demain, Jean-Pierre a rendez-vous chez
le véto.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 28