Historique des "Lorient - Sochaux"

Le jeudi 6 décembre 2007 à 06h28 par Olivier

Historique des "Lorient - Sochaux"

Le FC Sochaux est le recordman de saisons passées en première divison. Malgré celà, c’est à l’étage inférieur que se sont le plus souvent affrontés merlus et lionceaux pour un bilan très équilibré au stade du Moustoir.


<span
style="font-family: Verdana;"><span
style="font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
2006/2007 : L1 – 15ème
journée – samedi 25 novembre 2006

<span
style="font-weight: bold; color: rgb(255, 0, 0);">Lorient 1
– Sochaux 3
 : Marchal 2’ ; Le Tallec
23’ et 26’, Ziani 45’ (pen) (<span
style="font-style: italic;">12 513 spectateurs)
Victoire
amplement méritée de sochaliens d’Alain
Perrin supérieurs
techniquement et tactiquement, le collectif doubien étant
pour beaucoup
la meilleure équipe vue au Moustoir durant la saison.



<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0); font-weight: bold;">=>
2001/2002 : D1 – 20ème journée
– samedi 5 janvier 2002

<span
style="font-weight: bold;">Lorient 1 – Sochaux 1

 : Bouard 50’ ; Isabey 57’ (<span
style="font-style: italic;">9 289 spectateurs)
Pour la
première de leur nouvel entraîneur, Yvon
Pouliquen, en
remplacement d’Angel Marcos parti subitement à
Nantes, les lorientais
se contentent d’un partage des points logique face aux
franc-comtois.
Les merlus gardent leur dernière place mais surtout viennent
d’enrayer
une série de 6 défaites consécutives
survenues dans la foulée de leur
magnifique victoire au Moustoir contre Guingamp sur le score de 6
à 2.
Le finistérien annonce la couleur et souhaite, dans
l’optique du
maintien, redonner une assise défensive solide à
un FCL qui encaisse
énormément de buts. Ce premier point
récolté marque le début de ce
travail de reconstruction qui s’avéra
malheureusement non-payant malgré
les deux finales de coupe et le succès historique en coupe
de France.


<img style="width: 384px; height: 298px;" alt="" src="http://www.fclorient.net/photos/albums/2001_2002/Arnaud_Le_Lan_3.jpg">
Duel Arnaud Le Lan - Mickaël Isabey (2001/2002).

<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-family: Verdana; font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
2000/2001 : D2 – 12ème journée
– samedi 30 septembre 2000

<span
style="font-weight: bold;">Lorient 1 – Sochaux 1

 : Cloarec 9’ ; Santos 2’ (<span
style="font-style: italic;">6 498 spectateurs)

Beau match de foot
entre deux équipes qui monteront au paradis de la
1ère division en fin de saison.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0); font-weight: bold;">=>
1999/2000 : D2 – 13ème journée
– jeudi 7 octobre 1999

<span
style="font-weight: bold;">Lorient 0 – Sochaux 0

 : (6402 spectateurs)

Match sans relief au
Moustoir. « En panne d’inspiration » pour
L’Equipe, et « Bonjour tristesse » pour
Le Télégramme.

Expulsion de
Darcheville à la 89ème après 2 cartons
jaunes et pour
compléter ce tableau très noir, Bouard se
fracture le péroné. B. Bouger
est titulaire dans l’équipe sochalienne.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-family: Verdana; font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
1998/1999 : D1 – 33ème journée
– samedi 22 mai 1999

<span
style="font-weight: bold; color: rgb(0, 153, 0);">Lorient 4
– Sochaux 1
 : Le Grix 28’, Bouafia
42’, Loko 47’, Montero 80’ ; Dallet
50’ (10 422
spectateurs
)

La victoire de
l’espoir, c’est ce que tous les spectateurs pensent
en quittant le Moustoir après une belle soirée de
football dans un
stade auquel il manque un virage, démoli pour laisser la
place la
saison future à une nouvelle tribune
côté nord. En disposant de faibles
sochaliens, désormais condamnés à la
D2, les merlus ne sont plus
relégables et un point à Monaco pourrait leur
suffire pour renouveler
leur bail en D1, événement encore bien improbable
il y a encore
quelques semaines. Dans un Moustoir, décidé quoi
qu’il arrive à fêter
le dernier match de l’année, le FCL balaie les
franc-comtois et
remporte une victoire méritée basée
sur un jeu collectif abouti et
parfaitement maîtrisé mais qui laisse de nombreux
regrets. Christophe
Le Grix, revenu au club en décembre après six
mois de disette à Metz,
débloquera le score sur coup-franc imité ensuite
par les artificiers
Bouafia et Loko, Jose-Luis Montero clôturant la marque pour
son 1er but
en Division 1. Malgré ce sursaut les morbihannais
échoueront d’un but
dans leur opération survie en s’inclinant 1
à 0 au stade louis II après
y avoir soutenu largement la comparaison.



<img style="width: 384px; height: 295px;" alt="" src="http://www.fclorient.net/images/sochaux/Sochaux97.jpg">
Pierrick Le Bert, bien lancé par Stéphane Pédron, égalise d’un tir croisé du gauche, malgré le retour de Chantreuil (1997/1998).

<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-family: Verdana; font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
1997/1998 : D2 – 4ème journée
– mercredi 20 août 1997

<span
style="font-weight: bold; color: rgb(0, 153, 0);">Lorient 2
– Sochaux 1
 : Le Bert 34’,
Oyawolé 56’ ; De La Quintinie 25’ (<span
style="font-style: italic;">7452 spectateurs)

Ce match-là
reste dans les annales comme l’un des meilleurs si ce
n’est le meilleur match vu au Moustoir depuis que le club est
professionnel. Une intensité et une qualité
technique et collective
inouïes font de cette partie un « must »
du jeu gourcuffien et un régal
pour les yeux. Vous ajoutez un Pierrick Le Bert intenable et une
deuxième place au classement de la D2 et vous avez alors
tous les
ingrédients d’une soirée
d’anthologie. Les journaux ne sont pas en
reste le lendemain. « Le FCL touché par la
grâce » pour Ouest-France, « 
Lorient express » pour L’Equipe et « 
Ex-cep-tion-nel » pour Le
Télégramme, les superlatifs ne manquant pas pour
définir la rencontre.
Autre bonne nouvelle de la journée, l’annonce de
la signature d’un
nouvel attaquant, l’expérimenté Ali
Bouafia, signature anecdotique mais
qui s’annoncera déterminante et
décisive par la suite, la future montée
historique en 1ère division.
<br
style="font-family: Verdana;">
En rentrant chez lui
après le match, Christian Gourcuff, annonce
le journal Ouest-France, est tombé par hasard sur le match
Milan AC
- Juve, match amical remporté par les milanais 3 à
1 : "Je me suis
régalé. On aurait dit que le FCL jouait en rouge
et noir. D’aillleurs
j’ai dit aux joueurs que Milan jouait comme nous avant de rectifier et
d’avouer que c’était peut-être nous qui faisions
comme eux."


<span
style="font-family: Verdana; font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
1996/1997 : D2 – 27ème journée
– samedi 22 février 1997

<span
style="font-weight: bold;">Lorient 2 – Sochaux 2

 : Y. Bouger 69’, Prat 71’ ; Pamic 52’,
Michel 80’ (4126
spectateurs
)

Après une
1ère mi-temps plutôt terne, la partie
s’emballe aux
alentours de l’heure de jeu après
l’ouverture du score sochalienne. Y.
Bouger sur coup-franc puis Lionel Prat donnent en 2 minutes
l’avantage
aux merlus qui seront rejoints à la 80ème sur un
coup de patte de
l’inévitable Samuel Michel. Malgré
trois nouvelles franches occasions,
le FCL doit concéder un match nul qui arrange finalement les
deux
équipes.



<img style="width: 384px; height: 215px;" alt="" src="http://www.fclorient.net/images/sochaux/Hantz.jpg">
Frédéric Hantz (ici avec le maillot de Niort) à la lutte avec Christophe Le Roux (1995/1996).

<br
style="font-family: Verdana; font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">
<span
style="font-family: Verdana; font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
1995/1996 : D2 – 18ème journée
– samedi 4 novembre 1995

<span
style="font-weight: bold; color: rgb(255, 0, 0);">Lorient 0
– Sochaux 3
 : Bouafia 10’, Mendy
76’, Baudry 90’ (<span
style="font-style: italic;">6961 spectateurs)

Le FCL,
très ambitieux avant ce match, subit malheureusement la loi
de sochaliens roublards et plus expérimentés.
Malgré un jeu plus
chatoyant et des périodes de domination très
nettes, les merlus
encaissent 3 buts dont un de Bouafia futur lorientais deux ans plus
tard.

« Maintenant
un match de foot se gagne aussi avec les nerfs, il
faudra qu’on s’y fasse » peste Christian
Gourcuff contre ses joueurs et
l’expulsion de Kérihuiel, victime de la
provocation du sochalien Vos, 8
jours après celles de Blino et Ripoll contre Charleville.
Notheaux ,
l’entraîneur doubien, est quant à lui,
« ravi de s’en tirer à si bon
devant une équipe qui nous a bousculés
 ». « Lorient sombre en héros »
titre le lendemain L’Equipe.

L’équipe
lorientaise : Schuth – Brinquin, Falquéro,
Kerhuiel, Y.
Bouger – Trinita, Le Bert , Le Roux (Montagner), Deletang
– Djukic
(Bourmaud), B. Bouger.


<span
style="font-weight: bold; color: rgb(255, 102, 0);">=>
Bilan des matchs du FCL contre Sochaux à domicile depuis
1995 :


8 matchs
joués - 2 victoires - 4 nuls - 2 défaites - 11
buts marqués - 12 buts encaissés



[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 179