Historique des "Lorient-Bordeaux"

Le vendredi 25 janvier 2008 à 06h26 par Olivier

Historique des "Lorient-Bordeaux"

A la lueur des statistiques et de l’histoire des "Lorient-Bordeaux" en 1ère division, les chances de victoire lorientaise, dimanche, semblent minces. En trois matchs, aucun but marqué et même pas un match nul à se mettre sous la dent.

<span
style="color: rgb(255, 102, 0);">>>>
2006/2007
 : L1 - 2ème journée – samedi 12 août 2006

<span
style="color: rgb(255, 0, 0);">Lorient 0 –
Bordeaux 1
 : Micoud 45’ (15 180 spectateurs)

L’équipe : Audard – Ciani, Morel, Boutruche, Marchal (Medjani 59’) – Abriel, Mansouri, Fiorese (Genton 73’), Le Pen – M’Bodji (67’), Saifi – Entraîneur : Christian Gourcuff

Pourtant mis en confiance par leur victoire inattendue au parc lors de la 1ère journée, les merlus un peu trop timorés s’inclinent sur un but de Micoud, étrangement esseulé dans la défense morbihannaise et qui bat de près Fabien Audard resté sur sa ligne. Moins séduisants dans le jeu en 2ème mi-temps, les lorientais généreux dans l’effort n’arrivent pas à inquiéter Ramé sauf sur une tête de Marchal sur la transversale. L’expulsion sévère de Ciani (69’) et celle plus logique de Mansouri (85’) sonnent le glas des espoirs lorientais.

<span
style="color: rgb(255, 102, 0);">>>>
2001/2002
 : L1 - 8ème journée – dimanche 23 septembre 2001

<span
style="color: rgb(255, 0, 0);">Lorient 0 –
Bordeaux 2
 : Dugarry 56’ ; Pauleta 87’ (12 127 spectateurs)

L’équipe : Le Garrec – Ferron, Druon (Kroupi 76’), Le Lan, Gauvin – Abardonado, Le Pen, Guel, Bouard (Keita 59’) – Darcheville, Feindouno – Entraîneur : Angel Marcos

src="http://media.rivals.net/media/JPG/2001092303861572.JPG">

Malgré une bonne 1ère mi-temps, les merlus s’inclinent sur un but de Dugarry d’une frappe croisée après un ballon en profondeur de Sommeil. Dominateurs, les lorientais sont piégés par le réalisme bordelais et ne reviendront pas au score. Même si Anthony Gauvin frappe l’arrête du but de Ramé sur un coup-franc, ce sont les girondins qui maîtrisentt la fin de match. Sur une mauvaise passe de Le Lan, Bordeaux, par Pauleta, enfonce le clou.

<span
style="color: rgb(255, 102, 0);">>>>
1998/1999
 : D1 - 13ème journée – mercredi 11 novembre 1998

<span
style="color: rgb(255, 0, 0);">Lorient 0 –
Bordeaux 2
 : Pavon 8’, Wiltord 80’ (11 324 spectateurs)

L’équipe : Hughes – Kerhuiel, Dugbatey, Fischer, Montero (Druon 72’) – Ripoll, Le Bert (Ucuncu 63’), Cloarec, Pedron – Bedrossian (Emerson 43’), Bouafia – Entraîneur : Christian Gourcuff

Au pied du mur avant de recevoir les girondins, les merlus vont malheureusement se prendre une nouvelle les pieds dans le tapis. « Une nouvelle grosse désillusion » titre Ouest-France. Après cette nouvelle défaite subie sous une pluie battante et pénétrante, le FCL se retrouve bon dernier de la 1ère division. Pourtant les lorientais auront tout essayé au cours de ce match mais des bordelais solides et plus réalistes ainsi qu’un Ramé en forme feront pencher la balance du côté des hommes d’Elie Baup. Christian Gourcuff le dit également : « Nous ne sommes pas récompensés. Une fois de plus nous avons des regrets. Mais si nous sommes derniers, ce n’est certainement pas le fruit du hasard. Il faudra bien un jour que les joueurs lâchent enfin le frein à main. Le problème pour nous, c’est que les solutions ne sont pas évidentes. Si nous étions vraiment mauvais, on pourrait envisager de tout changer mais ce n’est pas le cas. » Kerhuiel touchera même la transversale à la 17ème mais le mal était déjà fait avec ce premier but de Pavon marqué dès la 8ème minute de jeu. « Bordeaux répond présent » annoncera l’Equipe le lendemain. Pour le Télégramme, « Lorient est mal en point » après cette nouvelle contre-performance.
En marge de résultats sportifs difficiles, l’avenir du FCL se joue aussi en coulisses dans un espèce d’imbroglio dont le club commence à être coutumier. Le club n’est plus gouverné, Louis Le Gallo, officiellement président, ne dirige plus le club et ne vient plus au stade. Son départ est inéluctable mais le président s’accroche encore à son siège le matin du match contre les marine et blanc. Pourtant la relève est prête avec Noël Couëdel comme futur dirigeant du club. La situation devient ubuesque et plus personne ne semble comprendre pourquoi le président qui a annoncé son départ, fait traîner les choses à ce point. L’organisation du FCL avec une section amateur actionnaire majoritaire dans la SAOS (58 %) et opposant à Louis Le Gallo, ne semble pas étrangère à cette situation difficile. « Lorient, c’est Dallas » titre même Le Télégramme ce mercredi 11 novembre. Jean Floc’h, le sponsor du club, estime même que l’on « organise le suicide du club » en continuant dans cette voie et ne comprend pas que le président semble attendre l’assemblée générale pour démissionner alors que résultat est couru d’avance.
Finalement le lendemain soir, Louis Le Gallo démissionne dans le bureau du maire de la ville, Norbert Métairie, en présence de son successeur, Noël Couëdel. Le directeur adjoint du journal Parisien-Aujourd’hui, prend la tête du directoire, avec un triumvirat composé du sponsor du club, Jean Floc’h et d’André Garel, dirigeant depuis 11 ans. Entre temps, le nouvel homme fort du FCL s’est déjà entretenu avec le président-délégué du PSG, Charles Biétry, pour le prêt de l’attaquant Patrice Loko qui permettra aux merlus de retrouver vite des couleurs. Malheureusement les tensions au FCL que l’on croyait enterrer après ce triste épisode, reprendront de plus belle quelques mois plus tard après la relégation en 2ème division.
src="http://img225.imageshack.us/img225/7810/fclbordeaux111198jm4.jpg">
Gilles Kerhuiel
à la lutte avec Sylvain Wiltord
.

Bilan du FCL à
domicile contre Bordeaux depuis 1997.
<br
style="font-weight: bold;">
0 victoire - 0
nul - 3 défaites, 0 but pour - 5 buts contre.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 134