[Valenciennes]

Gourcuff : « C’est une insulte au jeu »

Le dimanche 27 février 2011 à 00h18 par Erwan

Lorient

Christian Gourcuff : « C’est un match où on a des satisfactions, au delà du résultat. On a fait une excellente première mi-temps dans des conditions difficiles. On avait une bonne maîtrise mais du déchet dans les phases offensives, ce qui explique le score de parité à la pause. Il y avait de la place pour gagner. On n’a qu’à s’en prendre à nous-même. La première période m’a beaucoup plu sur le plan du jeu. On pensait qu’on pouvait continuer sur le même tempo mais là il y a l’arbitre qui rentre en jeu et qui change complètement la donne du match. La deuxième période est tendue et, en infériorité numérique, on a beaucoup défendu. On n’avait plus la possibilité de construire.
Tant que les arbitres n’auront pas d’intelligence et de discernement, on sera toutes les semaines confrontés à ce type de situation. Il y a main mais elle n’est pas volontaire. J’ai vu des matches en Ligue des champions mardi : on a des arbitres intelligents, capables d’apprécier la situation. Là, manifestement, la main est involontaire lors d’un tacle. C’est une aberration, une insulte au jeu qui a des conséquences sur le match. C’est tous les week-ends la même chose. Les arbitres ont des consignes, ils arbitrent à la lettre. On en est souvent victimes. Il n’y a plus l’esprit de jeu. Ils n’apprécient plus la situation. Ce n’est pas de la malhonnêteté ».

Grégory Bourillon : « Nous sommes contents à la fin du match mais à la mi-temps, nous devons mener, c’est évident. On n’a pas su concrétiser en première période et le match est devenu différent à la suite de l’expulsion de Coquelin. On ne s’est vraiment pas facilité la tâche et c’est un bon point de ramené finalement. Maintenant, il faut qu’on puisse répéter ce genre de performance et trouver une régularité à l’extérieur. C’est comme ça que l’on pourra prétendre à autre chose que le milieu de tableau ».

Valenciennes

Philippe Montanier : « L’exclusion a donné une deuxième période différente. Il vaut mieux jouer Lorient à un de moins qu’à égalité numérique. Surtout qu’ils avaient fait une très bonne première période. Nous, on n’était pas dedans. Sur la deuxième période, je n’ai pas grand-chose à redire aux joueurs qui ont essayé de faire craquer cette équipe valeureuse. Vu les circonstances, on est un peu déçu. Quand on est à dix contre onze, qu’on a des occasions, on a la possibilité de gagner le match, ce qui nous aurait fait du bien. Mais au vu du match, Lorient ne mérite pas de perdre. Le nul est équitable même s’il nous laisse des regrets. C’est vrai qu’on est moins bien techniquement, moins toniques. On a du mal à enchaîner. On va rectifier ça ».

Nicolas Penneteau : « Sur la fin de match, on est un peu déçu. On a eu des occasions mais on est tombé sur un Audard bien inspiré. Sur l’ensemble du match, je suis mitigé car on a beaucoup souffert. On a été mis en grande difficulté. Gameiro est un très bon joueur mais j’ai fait mon boulot. Et ça fait du bien de rentrer avec zéro but ».


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 427