[Supporters]

Communiqué des Merlus Ultras

Le mardi 27 mars 2012 à 08h03 par Merlus Ultras

A la suite d’un match capital pour le FC Lorient face au Stade Brestois, nous tenons à revenir sur les évènements qui ont émaillé cette soirée et qui ont eu pour conséquence l’absence d’encouragements de la part de notre groupe durant la quasi-totalité du match.

En amont de cette rencontre dite "à risques", un important dispositif de "sécurité" était déployé aux abords du stade.

Dans l’après midi, lorsqu’une cinquantaine de nos membres se dirigeait vers le stade, les forces de l’ordre auront manqué de finesse, d’analyse et de justesse pour tenter de disperser notre groupe : gaz lacrymogène utilisé à bout portant, coups de matraque au visage, croche pieds pour ceux qui tentaient de s’éloigner de la cohue, intimidations... de telles méthodes n’ont eu pour effet que de créer un chaos des plus total à proximité du parc Jules Ferry. Une ambiance électrique qui aurait pu être évitée si elles avaient su faire preuve de discernement et préféré le dialogue avec les responsables de l’association. Le résultat ne fut que la suite logique de cette intervention disproportionnée : plusieurs interpellations et blessés au sein de notre association.

Pour ceux parvenant à se rendre au stade, l’intimidation policière a continué, par des contrôles d’identités et des fouilles à la sortie des toilettes au sein même de l’enceinte.
Dégoûtés par les évènements et lassés par ces agissements abusifs, les membres de notre association encore présents n’ont pas su trouver les ressources et la cohésion nécessaires pour animer la tribune, laissant ainsi de côté le "tifo" prévu pour le début du match. Certains rentrent même chez eux, démotivés par leur après midi. Avec le recul que nous avons aujourd’hui, cela n’était certes pas la meilleure solution mais l’émotion avait pris le dessus.

Etait-ce un comportement préparé en amont par les forces de l’ordre ou un excès de zèle devant la presse qui les accompagnait tout au long de cette journée ?
Comme le souligne un article de Ouest-France dont le but était mettre en exergue les débordements des supporters des deux clubs, l’excitation liée à la perspective d’éventuelles échauffourées semblait davantage du côté des forces de l’ordre avant la rencontre. A tel point que des membres de la Brigade Anti-Criminalité (oui, vous ne rêvez pas, il faut au moins ça pour contrôler des supporters semi-terroristes) n’hésitent pas à assumer face aux journalistes leur gout pour "l’action" et leur manque de motivation lorsqu’il s’agit se concentrer quelques minutes sur la rédaction d’un procès verbal au terme de cette soirée.

A la lecture de cet article, nous pouvons souligner que malgré tous les efforts déployés par les journalistes pour tenter d’étoffer leur canard de quelques anecdotes sensationnalistes, force est de constater qu’à l’issue de l’une des soirées les plus agitées autour du Moustoir depuis bien des années, ils n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

Nous regrettons de ne pas avoir été en mesure de soutenir notre club pour ce rendez-vous si important et nous nous efforçons de retrouver nos esprits après cette soirée de façon à nous consacrer exclusivement au soutient du FC Lorient pour la fin de cette saison, ce qui représente l’essentiel de notre activité depuis maintenant 16 ans.

Nous ne garderons en tête de cette soirée, que cette belle victoire de notre équipe. Bravo aux joueurs et au staff, qui eux, ont fait proprement leur travail en ce samedi soir.


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 223