CDL : Lorient 0-3 PSG

Le mercredi 26 septembre 2007 à 22h55 par Chawax

CDL : Lorient 0-3 PSG

Un p’tit tour et puis s’en va... La Coupe de la Ligue s’arrête dès le premier tour pour Lorient, lourdement battu 3-0 par le PSG dans un Moustoir bien vide. La qualification était déjà acquise à la mi-temps pour un PSG qui a su profiter d’une certaine réussite et surtout de cadeaux de la défense lorientaise pour mener 2-0 grâce à un doublé du jeune Ngog. Un dernier cadeau signé Cantareil en toute fin de match permet à Pauleta de clore le score. Les lorientais ont bien tenté de renverser le cours du match, mais ont confondu vitesse et précipitation et présenté une copie bien brouillonne. Une défaite qui fait mal au moral...

L’analyse du match

Le FC Lorient version Gourcuff n’a jamais été un spécialiste
des coupes. Le public du Moustoir n’aura eu l’illusion du contraire qu’un peu
moins d’une mi-temps ... Le temps pour Abriel de se créer la première
occasion lorientaise en frappant au pied des buts de Landreau sur une déviation
de Hautcoeur (10e). Le temps surtout pour les parisiens d’ouvrir le score sur
un but invraisemblable de Ngog, dont le centre sur Pauleta manqué par
le portugais finit sa course par miracle dans les filets Cappone (22e, 0-1).
Le temps pour Landreau de sortir un réflexe incroyable sur une reprise
à bout portant de Ciani sur un coup franc tiré par Vahirua (28e).
Le temps pour Cappone de sortir un double arrêt d’anthologie sur une double
reprise de Pauleta puis Digard sur un centre de Chantôme qui a bénéficié
des largesses de la défense lorientaise (35e). Le temps enfin pour Ngog,
parti à la limite du hors-jeu sur une ouverture de Bourillon de devancer
Cappone et doubler la mise pour les parisiens (43e, 0-2). Une leçon de
réalisme, aussi bien défensif qu’offensif, une leçon de
plus pour les joueurs lorientais ... Côté lorientais, de la volonté,
du mouvement, mais un jeu qui manque cruellement de consistance à l’approche
des buts de Landreau et surtout un jeu qui confond vitesse et précipitation,
avec un déchet technique effrayant à l’approche des buts adverses.
A la mi-temps, le PSG, réaliste, mène 2-0 et on ne se fait guère
d’illusions sur une éventuelle qualification des lorientais.

Comme on pouvait s’y attendre, le PSG se contente de gérer son avantage
en deuxième mi-temps. Lorient essaie de hausser le rythme pour déstabiliser
le PSG. Et cette fois ce sont les lorientais qui auraient pu bénéficier
d’un cadeau de la défense parisienne sur un raté incroyable de
Yepes sur un centre anodin de Nimani, mais Marin s’emmêle les pinceaux
(46e). La possession de balle est nettement à l’avantage des lorientais,
mais comme en première mi-temps le jeu lorientais manque de sérénité
et le déchet technique trop important laisse toujours aux défenseurs
parisiens l’occasion de refaire leur retard souvent pris au départ des
actions. Et ce sont les parisiens qui se montrent finalement les plus dangereux
en profitant en contre des espaces laissés par des lorientais qui jouent
leur va-tout. Pauleta est repris in extremis par Ciani et aurait peut-être
même pu bénéficier d’un pénalty (62e). Rothen a lui
aussi l’occasion de marquer mais il reprend au-dessus un centre en retrait de
Ngog à la conclusion d’un superbe mouvement collectif des parisiens (68e).
Pauleta répète ses gammes en reprenant d’une frappe sèche
une déviation de Digard, mais ça passe à côté
(76e). Mais l’aigle des Açores ne laissera pas passer le cadeau de Cantareil
dont le dégagement contré arrive dans les pieds de Pauleta qui
n’a plus qu’à pousser le ballon dans les buts désertés
par Salin (84e, 0-3). Lorient tentera bien de sauver l’honneur, mais Landreau
s’impose à deux reprises en claquant superbement une reprise de Benatia
(87e) et en remportant son duel face à Saïfi (88e).

Le bilan des lorientais sur ces derniers matchs est inquiétant : troisième
défaite consécutive toutes compétitions confondues (Rennes,
Nancy, PSG), troisième défaite consécutive à domicile
(Valenciennes, Rennes, PSG), près de 400 minutes sans marquer, des erreurs
individuelles qui se multiplient et qui coûtent cher, ... Le FC Lorient
flamboyant du mois d’août paraît un souvenir bien lointain. Certes
la Coupe de la Ligue n’était pas un objectif cette saison, mais l’ampleur
de la défaite et la répétition des mêmes erreurs
sur les derniers matchs fait mal au moral. La réception de Caen au Moustoir
dans 10 jours sera à coup sûr un tournant pour la suite de la saison
...

La feuille de match

LORIENT 0-3
(0-2)
PARIS SG

26 septembre
2007
Coupe de la Ligue - 16èmes de finale
Lorient, Stade du Moustoir
Arbitre : M. Ledentu

Cappone
(Salin, 46e)
Jallet
Benatia
Ciani
Cantareil
Marin
Ewolo
(Nimani, 46e)
Hautcoeur
Abriel (cap.)
Moura
(Saïfi, 61e)
Vahirua

Non entrés :
Boutruche
Genton
Mansouri
M’Bodji

Landreau
Ceara
Bourillon
Yepes
Sakho
Digard
Chantôme
Clément
Rothen
(Armand, 85e)
Pauleta (cap.)
Ngog
(Frau, 84e)

Non entrés :
Alonzo
Gallardo
N’Goyi
Sankharé
Luyindula

Entr. : Gourcuff Entr. : Le Guen
Buteurs :
Ngog (21e, 42e)
Pauleta (84e)
Avertissements :
Abriel (69e)
Avertissements :
Rothen (43e)

L’après-match

Réagissez
sur le forum


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 21