C’était il y a 30 ans...

Le mardi 9 mai 2006 à 18h30 par Equipe de rédaction

C'était il y a 30 ans...

A 3 jours d’un duel à distance entre Lorient (qui reçoit le stade de Reims) et Caen (qui accueille Créteil) décisif pour une accession en Ligue 1, petit flashback sur la saison 1976-1977, une année maudite qui aura marqué l’histoire du club...

class="postbody">C’était il y a bientôt
30 ans donc, en 1976-77,
la saison du cinquantenaire du FCL, aujourd’hui maudite entre toutes
dans l’histoire du club...

Dès l’été 1976, l’entraîneur
Jean Vincent, qui a emmené Lorient a
deux troisième place de L2 en 1975 et 1976, "abandonne" ses
troupes en
plein mois de juillet, direction Nantes, remplacé par un
Louis Hon
catalogué "spécialiste des causes perdues", alors
que le buteur serbe
Jankovic a filé à Quimper et que Bernard Goraguer
est encore blessé...

La saison, sportive autant que financière, sera atroce :
L’équipe
n’arrive pas à trouver ses marques, le chef de
défense Alain Le Roux se
fracture le tibia en novembre 1976 à Hazebrouck et
l’allemand Ondera,
très affaibli par un zona, n’est pas le leader d’attaque
attendu.

Côté comptes, le déficit
s’élève à 1 million de francs. La
Ligue audite
le FCL en janvier 1977, déclare tout de même "que
le club devrait
terminer la saison". Puis, début mars 1977, fait unique dans
les
annales de l’époque, c’est l’UNFP qui avance la
somme nécessaire au
règlement des salaires des joueurs pour le mois de janvier,
alors que
les huissiers hantent le Moustoir...

L’espoir demeure pourtant, car les Merlus, seniors et juniors,
triomphent en atteignant les 1/4 de finale de la coupe de France. Mais
c’est l’arbre qui cache la forêt. Le fol
espoir de la coupe est anéanti
le 17 mai à Reims où les Merlus sont
humiliés 8-2 par les Champenois.
L’arbre vacillant s’effondrera en championnat le 28
mai à Caen.

Là bas, les Merlus doivent disputer, pour la
dernière journée de L2,
une véritable "finale" pour le maintien. Ils sont
à égalité parfaite de
points et de buts avec des Normands dont l’attaque a
(déjà) été plus
performante durant la saison. Lorient s’inclinera 2-1,
descendra en L3,
déposera son bilan, abandonnera son statut pro, pour
finalement échouer
en DSR en 1981…

Aujourd’hui octogénaire, le FC Lorient, en pleine
possession de ses
moyens, va maintenant jouer contre Caen une "finale" pour
l’accession
en L1. Et, comme en 1977, il est exactement sur la même ligne
que le SM
Caen, couvant néanmoins un avantage de deux petits buts qui
valent de
l’or, tandis que les caennais conservent aussi, trente ans
plus tard,
une attaque plus prolifique…

Par un extraordinaire tour de passe-passe, un clin d’oeil
dont
seule l’Histoire a le secret, le FC Lorient est donc sur le
point de
solder de très vieux comptes. 17 mai 1977 – 13 mai
2006 : Nul ici n’a
oublié les terrifiantes humiliations infligées
par rémois et caennais,
ces dix jours du printemps 1977 qui firent basculer le football
lorientais dans le cauchemar.

8-2, 2-1… La revanche du peuple du Moustoir
s’annonce terrible…


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2017

Visiteurs connectés : 159