A la rencontre d’un supporter

Le jeudi 20 septembre 2007 à 00h14 par Equipe de rédaction

A la rencontre d'un supporter

L’équipe du FCLorient.net vous propose de venir régulièrement à la découverte d’un forumiste. Pour cette première interview, c’est Marco qui a accepté de répondre à nos questions. Nous abordons, entre autres, son premier match au Moustoir, ses bons et mauvais souvenirs avec le FCL, ses déplacements sur les routes de France avec les Merlus Ultras pour suivre Lorient...

<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Peux-tu
te présenter ?<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);"> <br
style="font-family: Verdana;">
Mon pseudo au stade et
sur ce forum est Marco. Sinon mon vrai prénom
est Guillaume, j’ai 27 ans et je vis à La Rochelle
où je suis
consultant en Ressources Humaines.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Depuis
quand es-tu supporter du FCL ?<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);"> <br
style="font-family: Verdana;">
J’ai
commencé à aller
régulièrement au stade à partir de
1993. J’étais
simple spectateur au début en tribune Dupuy. Ensuite, je me
suis engagé
plus comme supporter à partir de la saison 1994-95.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Fais-tu
partie d’un groupe de supporters ? Si oui, depuis quand es-tu
carté ?

Je suis membre des
Merlus Ultras. J’étais carté en 1994 au
CCS, groupe
qui prit ensuite le nom de LFS avec l’arrivée des
Jan. A cette époque,
le CCS était le seul groupe de supporters du FCL et
regroupait pas mal
de jeunes. En 1995, les jeunes du CCS ont quitté ce groupe
à cause de
divergences d’opinions pour créer leur propre
association en
s’inspirant du modèle de supporteurisme italien.
Depuis cette date, je
suis donc carté chez les Ultras où j’ai
tenu diverses responsabilités.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Quel
est pour toi ta définition d’un groupe ultra ?<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);"> <br
style="font-family: Verdana;">
C’est un
vaste sujet. Si il ne fallait retenir qu’une seule
définition,
être Ultra serait vivre sa passion d’une
façon extrême au sein d’un
groupe pour lequel on a autant voir plus d’attachement que
l’équipe
qu’on soutient. A l’origine, la volonté
du supporteur Ultra est d’être
acteur en proposant son propre spectacle. L’encouragement
vocal est
bien sûr toujours présent mais celui-ci
s’accompagne de chorégraphies
au début du match (tifo), d’animations visuelles
tout au long du match
(nombreux drapeaux, gestuelles accompagnant les chants, de
fumigènes
pour colorer sa tribune …).
<br
style="font-family: Verdana;">
L’autre
caractéristique du groupe Ultra est son organisation.
C’est la
grande différence avec le modèle de
supporteurisme britannique où les
fans sont regroupés dans leur tribune sans
qu’aucun d’eux n’aient de
rôle particulier dans l’animation. Les chants
partent tout seul et sont
repris par l’ensemble de la tribune. Les Ultras sont les
premiers à
avoir vraiment organisés l’animation de la tribune
avec un leader dos
au match qui lance les chants (le capo) et toute une organisation
interne où chacun sait clairement ce qu’il a
à faire.


Enfin notre
dernière volonté est d’être
indépendant et de faire tout
par nous même dans un souci
d’authenticité. Cela passe par un
auto-financement de nos activités et ensuite pour les tifo
par exemple,
par le souci que de la conception et la réalisation finale,
tout soit
fait en intégralité par les membres du groupe
(couture, peinture …).
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Ton
1er match au Moustoir, c’était ? <br
style="font-family: Verdana;">
Je n’ai
vraiment pas la mémoire des dates mais la
première fois que
j’ai mis les pieds dans ce stade, c’est soit un
match contre Noisy Le
Sec (je crois qu’on avait perdu) soit un match de coupe de
France
contre Valenciennes alors en D1 et nous en D3 qu’on avait
perdu 3 à 0.
Il me semble quand même que le match contre Noisy
c’était plus tôt.
Enfin en gros, c’était au début des
années 90.


<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Ton
meilleur souvenir avec le FCL ?<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);"> <br
style="font-family: Verdana;">
C’est
difficile d’être original vu qu’on
n’a pas un palmarès à
rallonge. La première montée garde quand
même une saveur particulière.
Pour que les gens qui n’ont pas connu ce jour se fassent une
idée,
c’est un peu comme si aujourd’hui on terminait la
saison champion. On
avait une bonne équipe mais personne n’aurait mis
avant la saison une
cacahuète en pariant qu’on serait
monté. C’était un peu
irréel, notre
stade ne ressemblait à rien (la tribune la plus belle
était la Dupuy,
c’est pour dire). Tout le monde se massait dans les virages
au dessus
de la piste de vélodrome. Les joueurs avaient fait un
championnat
incroyable. Pour moi c’est un peu comme si
aujourd’hui Libourne Saint
Seurin venait à monter. Même nous on se disait
« Mais qu’est ce qu’on
va aller foutre en D1 ».
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Et
le pire ?

Un an plus tard, la
descente. Je n’avais presque pas raté de match
lors
de cette première saison en D1. Evidemment, pour le dernier
match
capital à Monaco je n’avais pas pu faire le
déplacement à cause d’une
foutue semaine d’exams de fac qui se profilait deux jours
plus tard.
C’était une sensation horrible
d’être tout seul devant la
télé avec une
envie de gueuler pour pousser les joueurs à marquer ce
putain de but
qui nous aurait sauvé. Même si on est tout aussi
impuissant quand on
chante dans une tribune, au moins on peut vider ses nerfs.
<br
style="font-family: Verdana;">
Ensuite
après avoir vécu des déplacements au
Parc ou au Vélodrome,
c’est dur de se dire que l’année
d’après, il va falloir retourner à
Gueugnon.


<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Le
11 mai 2002, tu étais...? <br
style="font-family: Verdana;">
… saoul
comme un cochon !


<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Tu
t’es beaucoup déplacé et ce, depuis longtemps.
Quel intérêt ? Est-ce si important que cela ? <br
style="font-family: Verdana;">
J’ai
toujours considéré qu’on ne supporte
pas son équipe seulement à
domicile même si aujourd’hui je me
déplace moins faute de temps. A vrai
dire, je ne pense pas qu’il faut se demander si il y a un
intérêt
sinon, les soirs où on se prend une valise à
l’autre bout de la France,
et qu’il faut se taper 1000 bornes de bagnole pour rentrer,
bonjour la
déprime. En fait, aller à
l’extérieur, çà devrait
couler de source.
Voila, l’équipe joue là-bas et pour
éviter une soirée raclette dans la
belle famille, on prend la bagnole et roulez jeunesse.
<br
style="font-family: Verdana;">
Au niveau de
l’importance, mais çà c’est
mon côté utopiste qui me fait
dire çà, je pense que quand les joueurs entrent
pour l’échauffement sur
un stade hostile, çà doit quand même
les rassurer de voir dans un coin
la bâche MU même si il n’y a que quelques
pelés derrière.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Peux-tu
nous citer tous les moyens de transport utilisés pour te
déplacer ?

La voiture (les
premiers dans une AX que même au Maroc ils n’en
voudraient pas), le bus évidemment, le J9 qui reste une
solution très
pratique et moins longue en temps que les trajets en bus, le train
c’est le top, çà va vite et il
n’y a pas besoin de conduire, le stop
c’est le plus galère mais
financièrement les tarifs sont imbattables.
<br
style="font-family: Verdana;">
Je n’ai pas
encore tenté l’avion comme un certain MU faignant
qui roule sur l’or, l’a fait y a deux ans pour
aller à Bastia.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">(Question
de Fabien de Lorient) :
Entre tes déplacements en stop en 1995 et le TGV et
l’hôtel en 2007,
penses-tu que l’embourgeoisement des leaders du mouvement ultra est une
fatalité ?

Oui, mais Fabien
serait sans doute le meilleur pour répondre à
cette
question vu qu’il a récemment avoué que
pour lui les déplacements où on
rentre fatigué le dimanche soir et où on a
passé deux jours à bouffer
des kebabs, c’était fini pour lui. En fait chacun
fait avec ses moyens
et pour être honnête maintenant que j’ai
un salaire, çà me viendrait
moins à l’idée de traverser la France
en stop, en pleine hiver, sous la
pluie. Et comme je l’ai dit avant, le TGV, c’est
quand même le top.
Pouvoir rester un peu dans la ville du match, c’est sympa
aussi plutôt
que de faire l’aller – retour. Y a pas que le foot
dans la vie, y a la
tournée des bars aussi.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Lors
de ces nombreux déplacements, as-tu
déjà sympathisé avec des supporters
adverses ?

J’ai
essayé une fois d’avoir un rapport sexuel avec une
montpelliéraine. Ce fut un total échec. Sinon,
j’ai des contacts dans
des groupes Ultra d’autres villes. Cà reste des
contacts privés avec
des personnes avec qui on échange sur notre passion. Sinon,
concernant
les relations avec les supporters adverses, je pense qu’il
est
préférable que chacun s’occupe de sa
kermesse. Cà permet d’éviter les
« 
eux ils sont amis avec nos ennemis donc ce sont nos ennemis !
 »


<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Peux-tu
nous raconter ton déplacement le plus mémorable ?


En plus de dix ans de
déplacements, je n’ai pas qu’un seul
souvenir
marquant. Je retiendrais Metz en 98-99 ou j’avais
croisé en boite un
autre MU. On avait alors décidé en sortant de
cette soirée bien arrosée
de rallier Metz en stop et voila, une bonne douche avant de partir, un
slip propre dans le sac a dos et 38 heures plus tard on arrivait
à Metz
sous la neige.


Sinon, les premiers
déplacements en J9 restent de bons moments, comme
Montpellier ou Auxerre encore lors de cette première saison
de D1. A
noter que sur ces deux matchs on s’était pris une
valise genre 5 à 1 et
4 à 0.


Des
déplacements dans des destinations improbables comme Louhans
Cuiseaux laissent généralement aussi de bons
souvenirs.


<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Et
celui dont tu gardes le plus mauvais souvenir ?<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);"> <br
style="font-family: Verdana;">
Le Havre en 1999
marqué par le décès accidentel de
Léo. Sinon au niveau
des gros regrets, ne pas avoir réussi à se
déplacer à Denizli pour
notre seul match de coupe d’Europe.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Le
plus beau stade selon toi ? <br
style="font-family: Verdana;">
J’aime
beaucoup les stades à l’anglaise où les
tribunes ne sont pas
forcément uniformes. Les seuls stades en France qui se
rapprochent de
ce modèle sont pour moi Lens et Saint Etienne. Sinon, le
seul stade qui
m’a mit une vraie claque ne concerne pas les Merlus et est
San Siro à
Milan.


Plus prêt de
chez nous je trouve enfin que le Stade de la Route de Lorient est une
très belle réussite.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Et
celui où il y a la meilleure ambiance ? <br
style="font-family: Verdana;">
Saint Etienne est je
pense à l’heure actuelle ce qui se fait de mieux.
Ensuite les matchs au Parc sont toujours sympas même si ce
stade à une
acoustique qui s’y prête bien. J’ai
toujours été déçu par
Marseille.
Sinon, une échelle en dessous, j’avais
été agréablement surpris par
Montpellier et par Grenoble.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Que
penses-tu des nouvelles lois sur les interdictions de stade
administratives ?

C’est pour
moi une mesure très grave qui malheureusement passe
totalement inaperçue. Le fait de priver une personne de
liberté sans
inculpation ni jugement, juste sur la base d’une lettre
nourrie par des
présomptions est digne de la Chine et pas de la France qui
n’est
pourtant jamais la dernière pour faire le coq hypocrite en
vendant son
modèle des Droits de l’Homme. Le mouvement
supporter en général est
criminalisé par ces mesures qui font l’amalgame
entre certes des
comportements pas normaux autour du foot et la grande masse des
passionnés du samedi soir qui n’ont rien
à se reprocher.
<br
style="font-family: Verdana;">
Concernant les
Interdictions de stades judiciaires, il y a également
beaucoup d’abus. Il est normal de sanctionner les tirs tendus
de fusées
d’une tribune à l’autre ou les gars qui
descendent sur la pelouse pour
assommer une stadière avec le poteau de corner. Mais pour
tout ceux qui
se prennent deux ans d’IDS pour simplement avoir
allumé un fumigène,
faudrait quand même que le législateur apprenne
à maîtriser les
proportions. Si je roule à 150 km/h avec 1 gramme 5
d’alcool dans le
sang, je me prends 6 mois de suspension de permis alors que
j’ai mis en
danger la vie d’autrui. Mieux vaut çà
qu’allumer un inoffensif fumigène
 ?


<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Si
tu n’avais pas été supporter du FCL, tu aurais pu
supporter...?

Personne en France. Je
suis un peu le Celtic de Glasgow et c’est la
seule équipe en dehors de Lorient pour laquelle
j’ai suivi des chants
en tribune. Sinon, tous les lundi matin je regarde les
résultats et le
résumé du match du Torino FC mais sans grande
passion, juste un intérêt
qui ne va pas plus loin.
<br
style="font-family: Verdana;">
<span
style="font-weight: bold; font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);">Enfin,
un petit mot sur le très bon début de saison des
Merlus ?<span
style="font-family: Verdana; color: rgb(255, 102, 0);"> <br
style="font-family: Verdana;">
Ils ne sont pas
ridicules, gagnent des matchs et en plus avec la
manière en donnant du plaisir aux supporters et aux
spectateurs. Que
demande le peuple. Faut que çà continue parce que
on prend vite goût à
la victoire.

Merci à Marco !


[Contact : webmaster@fclorient.net] [Mentions légales et crédits] [Suivre la vie du site RSS 2.0]
fclorient.net - lorientais.net - lorientais.com © 2002-2015

Visiteurs connectés : 20